TEST: 2238

SEISME – Deux secousses ressenties à Phuket

Par Pierre QUEFFELEC | Publié le 17/04/2012 à 00:00 | Mis à jour le 22/02/2019 à 05:18

Un séisme d'une magnitude de 4.3 sur l'échelle de Richter s'est produit hier à Phuket, quelques minutes avant qu'un autre tremblement de terre de 5.4 ne se fasse ressentir au large de Sumatra.

Selon le journal Phuket Gazette, l'épicentre aurait été localisé au centre de l'île, dans le district de Thalang, à 10 km de profondeur. San Jantharawong, chef du bureau local du Département de Prévention et de gestion des Catasrophes, cité par le journal local en langue anglaise, a indiqué qu'un “boom” furtif avait été entendu par les habitants.

Quelques maisons auraient été endommagées.

Un séisme de magnitude 8,7 s'était produit mercredi dernier au large de Sumatra, à environ 430 km au sud-ouest de Banda Aceh, provoquant le lancement d'une alerte au tsunami sur l'ensemble de l'océan Indien. Le séisme avait eu lieu à 8H38 GMT, à 23 km de profondeur, et avait été ressenti à Phuket et même à Bangkok. Il avait été suivi deux heures plus tard par une réplique de magnitude 8,2. Finalement, une vague de 10 centimètres seulement avait atteint les côtes de l'ile thaïlandaise de Koh Miang, dans la province de Phang Nga, selon le directeur du Centre, Somsak Khaosuwan. Sur la côte occidentale de Sumatra, les vagues n'avaient pas dépassé un mètre de hauteur.

En 2004, Phuket avait été durement frappée, comme le reste de la côte d'Andaman et plusieurs pays de l'océan Indien, par un tsunami ravageur qui avait fait 5.400 morts en Thaïlande et 220.000 au total sur la région. La côte d'Andaman s'est depuis équipée d'un système d'alerte au tsunami qui, après quelques essais peu concluants, semble avoir fait ses preuves la semaine dernière. 

Pierre-Queffelec-vignette-2018

Pierre QUEFFELEC

Originaire du sud de la France, il fait ses premières armes dans le journalisme avec la Nouvelle République des Pyrénées en 1996. Arrivé en Thaïlande en 2004, il est en charge des opérations du bureau de Bangkok depuis janvier 2006.
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale