Vendredi 21 septembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Se faire un nom avec la boxe anglaise au pays du Muay Thai

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec AFP | Publié le 28/02/2018 à 00:20 | Mis à jour le 29/04/2018 à 07:38
Photo : AFP/Archives / LILLIAN SUWANRUMPHA - Le Thaïlandais Wanheng Menayothin, dit le "nain géant" lors d'une séance d'entraînement à la boxe anglaise, le 31 janvier 2018 à Bangkok

Le Thaïlandais Wanheng Menayothin, dit le "nain géant", a réussi l'exploit de se faire un nom en pratiquant la boxe anglaise dans un pays qui ne jure que par la boxe thaïe. Il rêve maintenant de décrocher une 50e victoire d'affilée et donc d'égaler l'exploit de l'Américain Floyd Mayweather.

Avec son 1,57 m et ses 47,6 kg, Wanheng Menayothin est bien plus petit, plus mince et significativement moins riche que la légende américaine de la boxe, qui a touché l'an dernier 100 millions de dollars pour son combat contre la star irlandaise des arts martiaux mixtes (MMA) Conor McGregor.

Mais dans quelques semaines, Wanheng espère faire aussi bien que lui en nombre de victoires. En avril ou en mai prochain, il affrontera en Thaïlande le Panaméen Leroy Estrada.

Un combat qui génère un engouement pour la boxe dans un pays connu pour sa passion de la "Muay Thai", l'art martial favori des Thaïlandais qui allie coups de pieds, de genoux, de coudes aux coups de poings.

"Je n'ai jamais pensé à battre des records, je veux juste gagner mes combats comme tous les athlètes qui ne veulent pas perdre", confie le jeune homme de 32 ans, assis sur un pneu où il ajuste ses bandages de protection avant une séance d'entraînement dans son gymnase de Bangkok.

Invaincu en 46 combats, dont 17 KO, il détient dans la catégorie paille la ceinture mondiale WBC (World Boxing Council).

Originaire du nord-est de la Thaïlande, région rurale et défavorisée, la boxe a été pour lui un moyen de sortir de la pauvreté. Il a commencé par la boxe thaïe et, dès l'âge de 12 ans, il s'est installé à Bangkok pour pratiquer.

"Quand il est arrivé, il n'était pas le plus doué, mais le plus déterminé", se souvient Chaiyasit Menayothin, le propriétaire du club.

Comme de nombreux boxeurs en Thaïlande, il est connu sous différents patronymes. Son endurance et sa petite taille lui ont valu le surnom de "nain géant", tandis que Wanheng Menayothin dérive du nom du propriétaire du club. Son véritable nom est Chayaphon Moonsri.

Samedi dernier à Los Angeles, un autre boxeur thaïlandais, Srisaket Sor Rungvisai, a conservé son titre WBC dans la catégorie poids plume, en battant Juan Estrada.
 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir