Dimanche 24 octobre 2021
TEST: 2238

Ce qu’il faut savoir sur la prévention et le soin des hémorroïdes

Par Samitivej Hospitals | Publié le 24/09/2021 à 00:00 | Mis à jour le 24/09/2021 à 04:59
Photo : N’attendez pas que vos hémorroïdes s’aggravent pour consulter un médecin. L’hôpital Samitivej de Bangkok vous offre la première téléconsultation
Hemorroides-Hopital-Samitivej-Thailande

Les hémorroïdes sont un problème de plus en plus courant de nos jours, mais de nombreuses idées fausses persistent sur cette affection. Le point avec Samitivej qui propose des consultations en ligne

L’une des idées reçues les plus répandues concerne la présence de sang dans les selles : contrairement à ce que beaucoup croient, cela n'indique pas forcément le développement d’hémorroïdes. En effet, ce symptôme peut également être causé par un polype intestinal ou une tumeur passée inaperçue dans le côlon.

Que sont les hémorroïdes ?

L'anus contient un grand nombre de vaisseaux sanguins minuscules et, lorsque ceux-ci deviennent enflés ou enflammés, des hémorroïdes surviennent. Celles-ci peuvent se développer en grappe ou à différents endroits de l’anus. 

Les hémorroïdes sont généralement classées en deux types principaux, comme suit :

1. Hémorroïdes internes

Celles-ci se développent à l'intérieur du rectum et impliquent généralement des vaisseaux sanguins enflés a priori invisibles de l'extérieur et impossibles à palper avec la main. Cela signifie qu'une coloscopie est généralement nécessaire pour les diagnostiquer. Ce type d’hémorroïdes est classé en 4 différents stades selon leur taille (du plus petit au plus grand) :

Stade 1 : Les hémorroïdes sont minuscules et ne dépassent pas du rectum, bien qu'elles puissent provoquer des saignements pendant ou après le passage à la selle.

Stade 2 : Les hémorroïdes se dilatent, sortant de l'anus lors du passage des selles avant de revenir à leur position d'origine lorsque les muscles se contractent à la fin de la déjection. Elles provoquent des saignements plus fréquents, et le sang est souvent rouge vif.

Stade 3 : Les hémorroïdes sont grosses et sortent de l'anus lors du passage des selles, elles ne peuvent revenir à leur position d'origine sans être repoussées manuellement. Ces hémorroïdes entraînent des saignements fréquents et une irritation importante.

Stade 4 : À ce stade, les hémorroïdes sont plutôt volumineuses, sortant en permanence de l'anus, avec une forte probabilité de douleurs intenses qui perturbent la vie quotidienne de la personne.

2. Hémorroïdes externes

Ce type d'hémorroïdes se développe à l'extérieur de l'anus en raison du gonflement des vaisseaux sanguins situés dans cette zone. Elles sont visibles de l'extérieur, sont palpables, et ont tendance à devenir plus douloureuses lorsqu'elles sont enflammées.

Il est relativement courant de voir des patients souffrir en même temps d'hémorroïdes internes et externes.

A quel moment est-il préférable de solliciter un traitement médical ?

Etant donné que les symptômes des hémorroïdes et des tumeurs sont proches des symptômes du cancer du côlon, il est très important d’effectuer un diagnostic médical spécialisé afin d'identifier avec précision la pathologie et déterminer le traitement approprié.

Un tel diagnostic est essentiel à l'heure actuelle en raison du risque que le cancer du côlon fait peser sur les jeunes comme sur les personnes âgées. C’est pourquoi il est crucial d'être vigilant quant aux symptômes suivants :

  • Un mucus blanc dans des selles de couleur sombre avec présence de sang
  • Épisodes anémiques
  • Selles fréquentes ou incapacité à évacuer correctement les selles
  • Douleur constante dans l'anus
  • Alternance de crises de constipation et de diarrhée
  • Réduction continue de la taille des selles
  • Soudaine perte de poids inexpliquée
  • Antécédents familiaux de cancer du côlon

Causes des hémorroïdes

  • Constipation, selles dures ou tendance à forcer de manière excessive pour faire passer les selles
  • Ne pas manger suffisamment de fruits et de légumes et ne manger que de la viande, ce qui fait durcir les selles et les rend difficile à évacuer
  • Ne pas boire suffisamment d'eau, ce qui contribue à rendre les selles sèches et dures
  • Passer trop de temps aux toilettes, généralement en lisant un livre ou en utilisant son téléphone portable, ce qui peut entraîner une dilatation des vaisseaux sanguins
  • Une grossesse et l’augmentation inhérente de la taille de l'utérus entraînant une diminution de la circulation vers le périnée (il est recommandé de consulter un médecin à propos du traitement des hémorroïdes avant une grossesse)
  • Le vieillissement qui entraîne un relâchement des tissus musculaires de l'anus, ce qui peut facilement provoquer l'inflammation inhérente au développement des hémorroïdes

Prévenir les hémorroïdes

  • Se contenter de ne rester que le temps nécessaire sur les toilettes.
  • Augmenter la consommation de fruits et de légumes car cela relèvera les niveaux de fibres qui, à leur tour, faciliteront le processus digestif ainsi que le passage des selles.
  • Boire beaucoup d'eau pour éviter d’avoir des selles dures et sèches.
  • Faire de l'exercice régulièrement pour améliorer le transit intestinal et évacuer facilement les selles.

Formes standardisées de traitement des hémorroïdes

Le traitement des hémorroïdes dépend totalement des caractéristiques et de la gravité de chaque cas. Il se traduit généralement soit par une intervention non chirurgicale (suppositoires ou injections ou ligature élastique) dans le cas d’hémorroïdes légères au stade 1 ou 2, soit par une opération (chirurgie traditionnelle ou au laser, hémorroïdopexie par agrafage -anopexie circulaire-, ou ligature des artères hémorroïdaires avec guidage Doppler) lorsque le développement hémorroïdaire a atteint le stade 3 ou 4 et comprend éventuellement des hémorroïdes internes. Pour plus de détails, retrouvez ici l’intégralité de l’article (en anglais).

Si vous ressentez certains des symptômes mentionnés plus haut et que ceux-ci persistent voire s’aggravent, il est fortement recommandé d’effectuer un diagnostic médical sans attendre, afin d’optimiser les chances de succès du traitement. 

Samitivej vous offre une première téléconsultation gratuite (cliquez ici pour en savoir plus). 

Le Liver and Digestive Institute de l'hôpital Samitivej de Bangkok bénéficie d’un solide partenariat avec l'hôpital Sano, un hôpital japonais de premier plan reconnu pour son haut niveau d'expertise dans le domaine des explorations endoscopiques digestives, ainsi que dans l'analyse de la muqueuse digestive, notamment par endoscopie à image améliorée.

Texte traduit de l’article en anglais intitulé "Hemorrhoids - Prevention and Treatment" rédigé par le Dr Pornthep Prathanvanich

Logo-Samitivej-Carre

Samitivej Hospitals

Les hôpitaux Samitivej proposent des soins et services de santé haut de gamme en Thaïlande pour la clientèle internationale
0 Commentaire (s) Réagir