Samedi 19 janvier 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Recours judiciaire pour empêcher l'extradition de la jeune Saoudienne

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec AFP | Publié le 07/01/2019 à 09:02 | Mis à jour le 08/01/2019 à 00:39
Photo : Handout / Courtesy of Rahaf Mohammed al-Qunun / AFP - Capture d'écran d'une vidéo diffusée via le compte Twitter de Rahaf Mohammed Al-Qunun le 7 janvier
Rahaf Mohammed al-Qunun

Un recours a été déposé devant la cour pénale de Bangkok pour empêcher l'extradition d'une Saoudienne de 18 ans qui se dit menacée dans son pays, a annoncé lundi une avocate.

L'avocate pour les droits de l'homme Nadthasiri Bergman a déclaré à l'AFP qu'elle avait déposé un recours à 13 heures (heure de Bangkok) devant la cour pénale de Bangkok afin d'empêcher l'expulsion de Rahaf Mohammed Al-Qunun.

"En cas de suspicion de détention illégale, on peut demander à un tribunal de se prononcer", a déclaré à l'AFP Nadthasiri Bergman, peu après avoir déposé le recours. 

Arrêtée dimanche à l'aéroport de Bangkok, Rahaf Mohammed Al-Qunun se barricade depuis dans une chambre d'hôtel de l'aéroport.

"Pour l'instant, je viens d'appeler pour que l'immigration et Rahaf elle-même, ainsi que le personnel de l'hôtel" soient interrogés, a ajouté l'avocate.

Rahaf Mohammed Al-Qunun a été arrêtée alors qu'elle arrivait en avion depuis le Koweït, selon le chef des services d'immigration thaïlandais, Surachate Hakparn. Elle a déclaré avoir été interceptée par des responsables saoudiens et koweïtiens à l'aéroport Suvarnabhumi et s'être vue confisquer son passeport, une assertion soutenue par l'organisation de défense des droits de l'homme Human Rights Watch (HRW).

Elle a expliqué qu'elle tentait de fuir des mauvais traitements infligés par sa famille, disant craindre pour sa vie si elle était renvoyée dans son pays. 

Elle devait être renvoyée lundi en Arabie saoudite via le Koweït dans un avion qui a décollé de Bangkok à 11H15 heure locale. Mais "le vol est finalement parti sans elle car elle s'est barricadée dans une chambre d'hôtel de l'aéroport", a indiqué à l'AFP Phil Robertson, représentant de l'ONG Human Rights Watch (HRW) en Asie.

Nadthasiri Bergman a déclaré lundi qu'elle attendait la décision du tribunal et que les autorités thaïlandaises n'avaient aucun motif de retenir Rahaf Mohammed Al-Qunun si elle avait un passeport et un visa pour se rendre en Australie.

La chef de l'immigration thaïlandaise a déclaré que la jeune saoudienne avait été arrêtée faute de documents et qu'elle avait "acheté le billet" pour rentrer elle-même en Arabie Saoudite.

L'ambassade saoudienne à Bangkok a publié une déclaration niant son rôle dans sa détention, et a déclaré que les autorités thaïlandaises l'avaient arrêtée pour "violation de la loi".

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir