Près de 7 millions de bahts pour une plaque d’immatriculation

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 26/08/2011 à 00:00 | Mis à jour le 02/02/2021 à 11:38

Un acheteur anonyme a déboursé 6,75 millions de bahts, soit près de 156.000 euros, pour acheter la plaque d'immatriculation la plus chère du pays comprenant quatre 9, un chiffre porte-bonheur en Thaïlande. Le Département des Transports Terrestres reversera cet argent à un fonds aidant des personnes devenues handicapés à cause d'accidents de la route

L'acheteur dont le nom n'a pas été révélé, a mis les moyens pour se procurer la plaque immatriculée "Bangkok สส 9999" (สส se lisant Sor Sor) qui avait été mise en vente pour la première fois en 2006. Le chiffre neuf est un porte-bonheur en Thaïlande, il est même considéré comme le meilleur chiffre pour apporter la prospérité. Prononcé "kaaow", le mot thaïlandais pour désigner ce chiffre se dit de la même façon que le mot "kao na" signifiant "aller de l'avant". Selon le Bangkok Post, le chanceux conducteur a dû régler 10% des 6,75 millions de bahts le jour des enchères, 40% 30 jours après, puis 30% dans les 90 jours suivant l'enchère et les 20% restant la journée où la plaque d'immatriculation a été montée. Lors des quatre précédentes adjudications, les enchères avaient atteint plus de 8 millions de bahts, soit environ 187.000 euros, mais à chaque fois les vainqueurs n'avaient pu payer la somme sur laquelle ils s'étaient engagés.

Les plaques d'immatriculation portant des chiffres considérés comme portant chance par la population sont mises en vente par le Département des Transports Terrestres, organisme rattaché au ministère des Transports, au profit d'un fonds pour les handicapés de la route. Celui-ci permet de financer l'achat de fauteuils roulants, de prothèses, de cannes, de béquilles et de rémunérer des auxiliaires médicaux pour s'occuper des accidentés. Cette année, ce fonds a prévu un budget de 70 millions de bahts pour le personnel médical contre 50 millions de bahts l'an passé.

Y.F. vendredi 26 août 2011

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale