Lundi 25 janvier 2021

Militants anti et pro-gouvernement manifestent le même jour à Bangkok

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 11/08/2020 à 00:00 | Mis à jour le 11/08/2020 à 03:39
Photo : REUTERS/Jorge Silva - Plusieurs milliers de personnes manifestaient sur le campus de l'université Thammassat le 10 août
Manif-Thammassat-Bangkok

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées lundi à l’université Thammassat dans l’une des plus grandes manifestations anti-gouvernementales depuis le coup d’Etat de 2014, tandis que leurs rivaux royalistes ont tenu leur propre événement devant le Parlement.

Entre 3.000 et 4.000 manifestants scandaient «Vive la démocratie» à l'université Thammasat Rangsit, dans la banlieue de Bangkok, appelant à la démission du Premier ministre Prayuth Chan-O-Cha à grand renfort de discours enflammés.

Un peu plus tôt dans la journée, des dizaines de partisans du gouvernement s’étaient rassemblés devant le Parlement, affirmant que les manifestations étudiantes constituaient une menace pour la monarchie thaïlandaise, qu'ils considèrent comme une institution sacrée.

Signe d’une structuration du mouvement pro-gouvernemental, le militant nationaliste Sumet Trakulwoonnoo a annoncé la création d'un nouveau groupe, le Centre de coordination des étudiants de formation professionnelle pour la protection des institutions nationales (CVPI).

"Nous nous organisons pour rappeler aux jeunes, aux parents, aux enseignants et aux responsables officiels le danger pour la nation de ces personnes qui incitent la jeunesse à devenir impie et obsédée par la culture occidentale, à se droguer et à détester ses parents et ses enseignants", a déclaré Sumet Trakulwoonnoo aux journalistes.

Les manifestants anti-gouvernementaux ont tendance à évoquer de plus en plus la monarchie, un sujet très sensible, et l’un des orateurs lors d'un rassemblement, le 3 août, a carrément appelé à sa réforme.

Les étudiants accusent les progouvernementaux de chercher à provoquer une confrontation qui pourrait justifier une nouvelle intervention militaire.

"Nous ne voulons pas cela et nous nous y opposerons", a lancé à la foule Nick Thanawit, un étudiant de l'Université de Maha Sarakham.

Deux militants du mouvement étudiant ont été arrêtés vendredi pour sédition et violation des restrictions sanitaires contre le Covid-19. Ils ont ensuite été libérés sous caution.

Human Rights Watch a déclaré que plusieurs autres manifestants à travers le pays avaient fait l’objet de harcèlement.

«Les poursuites judiciaires et le harcèlement s'intensifient malgré les promesses du Premier ministre Prayuth qui a dit que le gouvernement écouterait les demandes et les préoccupations des protestataires», a souligné Sunai Phasuk, de l’antenne Thaïlande de Human Rights Watch.

La porte-parole adjointe du gouvernement, Rachada Dhnadirek, a nié toute forme d’entrave au militantisme étudiant.

"Nous ne voulons pas voir de violence ou d'expressions qui outrepassent les limites de la loi", a-t-elle déclaré à Reuters.
 

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Andalousie Appercu
20 ANS DE LEPETITJOURNAL.COM !

“Cuentame”, la série télévisée la plus suivie fête ses 20 ans

Cuéntame cómo pasó, plus connue sous le nom de Cuéntame, est la série la plus primée et la plus ancienne de la télévision espagnole; elle fête, comme LePetitJournal.com, ses 20 ans cette année.