TEST: 2238

MARIAGE HOMOSEXUEL – L’union de Bernard et de Peng crée un buzz médiatique

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 23/06/2013 à 22:00 | Mis à jour le 23/06/2020 à 15:59
Bernard et peng

Depuis une dizaine de jours, la petite localité de Matha en Charente-Maritime est l'objet d'une attention médiatique particulière. En cause : le mariage, le 3 août, de deux hommes résidant à Bangkok : Bernard Rouhaud et Peng Saenpinta. Une union qui suscite quelques remous au sein du conseil municipal de cette ville de 2.000 habitants.

L'affaire a débuté le 12 juin via un blog tenu par un correspondant local du journal Sud-Ouest qui consacre quelques lignes sibyllines à un ?mariage qui fait beaucoup parler?. Son article est publié dans le quotidien. Rebelote le 13 juin où Claude Binaut, le maire de Matha, petite ville située à proximité de Cognac déclare dans Sud-Ouest qu'il pourrait ?marier deux femmes, au pied du mur, mais pas deux hommes?.

L'élu de 77 ans, opposant au mariage homosexuel, réagissait ainsi à l'union prévue sur sa commune le 3 août entre Bernard Rouhaud, 66 ans, originaire de Matha, et son compagnon thaïlandais Peng Saenpinta, 44 ans. La déclaration de l'édile n'est pas passée inaperçue en France où l'adoption de la loi sur le mariage homosexuel suscite toujours beaucoup de crispations. Elle a même contribué à un certain emballement médiatique.

Bernard Rouhaud, rencontré la semaine dernière à Bangkok par LePetitJournal.com préfère en sourire : ?Entre le 12 et le 21 juin, j'ai comptabilisé une quarantaine de médias (presse, télés, radios) qui ont parlé de mon affaire?. Au moment de l'interview, Bernard a assuré que le maire, qu'il a eu au téléphone, était revenu à de meilleurs sentiments, qu'il ne s'opposait plus à ce mariage, même s'il restait une incertitude sur le nom de l'élu qui officialiserait l'union. ?A un an des municipales, peut-être a-t-il cru que je préparais un coup ??, se demande encore Bernard. Les deux hommes se connaissent depuis plus de quarante ans. Lorsqu'ils étaient âgés d'une vingtaine d'années, ils se sont engagés sur des listes municipales concurrentes à Matha.

Bernard a débuté sa carrière professionnelle comme professeur d'anglais. Entre 1979 et 1988, il a fondé et dirigé le festival de la Paix à Matha qui accueillait les ballets nationaux du monde entier. Avec sa compagnie de danse Ajhassons, il a fait le tour du monde. Il est devenu ensuite fonctionnaire du ministère des Affaires étrangères et a officié dans plusieurs centres culturels : Nazareth, Plovdiv en Bulgarie, à Bombay? Entre 1993 et 1997, il a été à la tête de l'Alliance française de Bangkok. ?Je suis venu pour la première fois en Thaïlande en 1981. J'ai eu beau voyager dans des dizaines de pays, c'est vraiment à Bangkok que je me suis toujours senti le mieux. J'ai toujours su que j'y poserai mes valises?, raconte-t-il.

Tout au long de sa carrière, Bernard se fera une spécialité de créer des manifestations culturelles. En 1995, il fera ainsi venir 48 couturiers français à l'hôtel Dusit Thani à Bangkok. Son compagnon, Peng Saenpinta a fait des études dans le domaine de la mode. En Bulgarie, ses créations feront de lui un designer en vogue. Il est aujourd'hui professeur à l'Alliance française de Bangkok. Le mariage de Bernard et de Peng réunira plus de 300 invités de 21 nationalités différentes. Autant d'amis rencontrés au cours de leurs carrières respectives très internationales.

Par LB mardi 25 juin 2013

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale