TEST: 2238

MANIFS – Chalerm demande à la police d’être prête à toute éventualité

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 10/07/2012 à 00:00 | Mis à jour le 10/03/2019 à 09:37

Le vice-Premier ministre en charge de la police, Chalerm Yubamrung, a ordonné hier aux forces de l'ordre de se tenir prêtes à n'importe quelle situation pour vendredi, jour de la décision de la Cour constitutionnelle qui doit se prononcer sur la légalité de l'amendement de la Constitution. Le Puea Thai, parti de la Premier ministre Yingluck Shinawatra, soutient le texte et pourrait de ce fait être dissous par la Cour constitutionnelle. Thida Thavornseth, présidente du Front uni pour la démocratie et contre la dictature (UDD), principal groupe formant les Chemises rouges et soutien populaire de l'ancien Premier Ministre Thaksin Shinawatra et du Puea Thai, a promis qu'entre 300.000 et 400.000 de ses camarades descendraient dans la rue en cas de décision non satisfaisante. Le mouvement ultra-conservateur des Chemises Jaunes a quant à lui promis de se battre jusqu'au retrait total de l'amendement constitutionnel. Des membres des deux entités pourraient se retrouver vendredi devant la Cour avant ou après le verdict. Selon le Bangkok Post, Chalerm a indiqué que la police assurerait la protection des juges mais que la force ne serait pas utilisée contre d'éventuels manifestants. "Les Thaïlandais ne s'entretuant pas", a-t-il dit. Il a également affirmé qu'il pensait que les forces de l'ordre seraient capables de garder la situation sous contrôle, et qu'il n'y aurait pas de violences.
Y.F. (https://www.lepetitjournal.com/bangkok) mardi 10 juillet 2012

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale