Dimanche 23 février 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Manif contre l’inaction du gouvernement thaïlandais face au smog

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 24/01/2020 à 01:31 | Mis à jour le 24/01/2020 à 04:12
Photo : REUTERS/Soe Zeya Tun - Des militants écologistes manifestaient le 23 janvier 2020 pour réclamer le droit à un air pur, près du siège du gouvernement thaïlandais à Bangkok
Manif-Bangkok-Smog-pollution

Plusieurs dizaines de militants écologistes ont manifesté jeudi contre l’inaction des autorités face à la pollution de l'air à Bangkok dont les niveaux jugés mauvais pour la santé avaient amené ces dernières à ordonner la fermeture de plus de 400 écoles la veille.

Les taux de pollution atmosphérique dans la capitale thaïlandaise, qui est l’une des villes les plus visitées du monde, atteignent régulièrement depuis le mois dernier des niveaux considérés comme "malsains" lorsque l'indice de la qualité de l'air (AQI) est supérieur à 150.

L'AQI sur Bangkok s’est maintenu au-dessus de 150 pendant plusieurs jours depuis la fin de la semaine dernière, atteignant 163 lundi, selon AirVisual, amenant la municipalité de Bangkok à demander à 437 écoles de fermer pendant la journée de mercredi.

Jeudi, l'indice était retombé à 121.

Les militants, qui portaient des masques anti-pollution, ont dit se rendre au siège du gouvernement pour dénoncer l'inaction des autorités.

"La pollution de l'air affecte tout le monde ... c'est une question de vie ou de mort pour nous tous", a déclaré Tara Buakamsri, directeur de Greenpeace Thaïlande.

Les microparticules issues de la poussière, la suie et la fumée, suffisamment petites pour se loger profondément dans les poumons et pénétrer dans système sanguin, sont connues sous le nom de PM 2,5. Cette pollution ultrafine a été mesurée à des niveaux malsains pendant 23 des 30 derniers jours à Bangkok, selon les données d'AirVisual, organisme indépendant qui surveille la qualité de l'air.

En début de semaine, le Premier ministre Prayuth Chan-O-Cha, coutumier des déclarations à l’emporte-pièce, a lancé que la situation ne posait pas de problème pour les personnes en bonne santé comme lui et que les plus fragiles devaient se résoudre à la réalité de leur état et porter des masques.

Son commentaire a suscité l'indignation chez certains des militants. "Faire peser ainsi les conséquences sur le peuple n'est pas l’attitude d’un gouvernement efficace", a déclaré Chonlatorn Wongrussamee, l'un des manifestants.

Tara Buakamsri a déclaré lors de la manifestation que préserver l'environnement et la santé ne nuisait pas au développement économique, au contraire, ces notions vont de pair.

Lorsque le cortège militant est arrivé au siège du gouvernement, un haut fonctionnaire du ministère des Ressources naturelles et de l'Environnement, Nopadol Phonsen, est venu parler aux manifestants, leur disant que les responsables se réunissaient pour discuter des mesures à prendre afin de trouver une solution au problème.

"Nous sommes tous sous le même ciel. Nous voulons que l'air que nous respirons soit propre et sain", a-t-il déclaré.

La dernière fois que l’indice de qualité l’air de la ville est restée pendant 24h sur la tranche acceptable ("modéré"), entre 51 et 100, c’était le 4 janvier, selon les données d'AirVisual.
 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre en Thaïlande

PAROLE D'EXPERT

Dirigeants en Thaïlande, n’oubliez pas l’AG des actionnaires!

Si vous dirigez une entreprise en Thaïlande, n’oubliez pas d’effectuer une assemblée générale des actionnaires chaque année afin d’approuver et soumettre vos états financiers aux autorités compétentes