Lundi 10 décembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Les Thaïlandais indignés par la mort d’un enfant boxeur sur le ring

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec AFP | Publié le 15/11/2018 à 00:00 | Mis à jour le 15/11/2018 à 03:42
Photo : Romeo GACAD / AFP - De nombreux sportifs sont venus rendre hommage au jeune Anucha Tasako, mort lors d'un combat de boxe à l'âge de 13 ans
jeune boxeur thai

Les Thaïlandais ont réagi avec colère et stupéfaction après la mort d'un boxeur âgé de 13 ans lors d'un combat caritatif, ravivant les appels à l'interdiction des combats de Muay Thai impliquant des enfants

La boxe thaïlandaise est très populaire dans le royaume et ils sont nombreux à se lancer dans le sport dès leur plus jeune âge, en quête de gloire et de fortune.

Mais l'implication d'enfants âgés de moins de 10 ans dans des phases de coups de pied et de coude à la tête - souvent sans protège-tête - suscite régulièrement des critiques. D'autant plus que les jeunes combattants se trouvent souvent être des soutiens de famille issus de milieux pauvres et que les combats font l’objet de paris dans une ambiance frénétique au bord du ring.

Anucha Tasako s'est effondré le 10 novembre après que son adversaire lui a décoché une série de coups à la tête lors d'un combat dans la province de Samut Prakan, près de Bangkok. Des images capturées par un smartphone et diffusées par les médias locaux montrent la scène dramatique, les assistants se précipitant sur le ring pour aider le petit Anucha, immobile.

Le jeune boxeur qui se battait sous le pseudonyme de Phetmongkol Sor Wilaithong est décédé plus tard d'une hémorragie cérébrale, selon la police. Selon la presse locale, il se battait depuis l'âge de huit ans et il avait participé à plus de 150 matchs.

Son adversaire, Nitikron Sonde, qui a à peu près le même âge selon la police, a exprimé son chagrin via Facebook. "Je le regrette", a-t-il écrit mardi, "mais je dois faire mon devoir de gagner pour pouvoir gagner assez d'argent pour pouvoir me payer mon éducation."

Aucun des deux combattants ne portait de casque de protection. 

Un projet de loi visant à empêcher les mineurs de moins de 12 ans de participer à ce genre de combats est actuellement à l’étude. Et après la disparition du petit Anucha, le texte pourrait bien bénéficier d’un soutien accru.

L'outrage et la colère se sont largement exprimés lorsque la nouvelle de sa mort s'est répandue ces jours-ci, certains accusant l'arbitre de ne pas être intervenu plus tôt pour mettre fin au combat. "Il pouvait à peine se tenir debout. Pourquoi l'arbitre n'a pas arrêté le combat mais a continué à le laisser se faire frapper jusqu'à ce qu'il soit mis KO", a déclaré un internaute thaïlandais sur Facebook.

Le ministre thaïlandais du Tourisme et des Sports, cité par la presse locale, a affirmé qu'il soumettrait le projet de loi "dès que possible".

Condoléances de la junte

Néanmoins, certains continuent de défendre la pratique de la boxe dès le plus jeune âge.

"Je ne suis pas d'accord avec le projet de loi visant à interdire totalement les boxeurs de moins de 12 ans car 99% des célèbres boxeurs thaïlandais et vainqueurs des Jeux olympiques ont commencé à se battre quand ils étaient jeunes", a déclaré Tawee Umpornmaha, 59 ans, médaillé des Jeux olympiques thaïlandais. AFP, décrivant la mort du garçon comme un regrettable accident.

"J'ai commencé à 12 ans avec plus de 200 combats. La question est de savoir si nous avons des mesures de sécurité appropriées. Nous devons accorder de l'importance aux mesures de sécurité, y compris aux médecins", a-t-il déclaré.

Ceux qui connaissaient Anucha n'ont pas caché leur tristesse lors des funerailles mais ils n’ont pas cherché pour autant pas à blâmer qui que ce soit pour sa mort.

"Je n’ai pas de ressentiment contre l'arbitre ni contre l'autre garçon", a déclaré son oncle Aphichati Wannaphakdi, 59 ans, à l'AFP au deuxième jour des funérailles. "Cela se produit dans le sport."

L'entraîneur Somsak Deerujijaroen l'a décrit comme un boxeur "intelligent" doté d'une bonne technique et qui inspirait les autres. "D'autres petits boxeurs le considèrent comme une idole", a-t-il ajouté.

Le numéro deux de la junte thaïlandaise, le ministre de la Défense, Prawit Wongsuwan, a présenté ses condoléances et a chargé le ministère des Sports de "considérer le bien-fondé" du projet de loi, a déclaré mercredi un porte-parole du ministère de la Défense.
 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir