Dimanche 29 mars 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

LEGALISATION DU CANNABIS – La Thaïlande affiche une volonté mais des obstacles persistent

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 17/04/2017 à 22:00 | Mis à jour le 01/11/2018 à 04:21
Legalisation du cannabis en Thailande

Depuis l'année dernière le gouvernement tente de revoir sa législation sur le cannabis qui suscite de plus en plus de critiques. Mais ce processus semble en suspend, rapporte le site Prachatai dans un long article basé sur une enquête.

En 2003, la Thaïlande de Thaksin Shinawatra lançait une guerre brutale contre la drogue. Résultat, 3.000 morts, et des dizaines de milliers de personnes emprisonnées dont la très grande majorité de simple petits dealers ou détenteurs.

Depuis, de nombreux consommateurs de cannabis sont emprisonnés chaque jour et écopent de peines équivalentes aux criminels.

Selon l'information du ministère des Services correctionnels, en 2015, 214.144 personnes sont détenues à la suite d'affaires liées à la drogue sur un total de 310.399. En outre, la Thaïlande a le plus grand nombre de femmes détenues dans le monde, 80% condamnées pour des crimes liés à la drogue.

Depuis l'année dernière, la Thaïlande tente de réviser la Loi sur les stupéfiants. Ce processus a commencé par une proposition de la Commission de réforme du droit au début de 2015 et une résolution du Cabinet l'a approuvée en avril 2016. À l'heure actuelle, le projet est au Conseil d'État avant qu'il ne soit soumis au Premier ministre et qu'il soit approuvé par le roi et publié dans la Gazette royale.

La loi pourrait entrer en vigueur d'ici l'année prochaine avant que la junte au pouvoir, le Conseil national pour la paix et l'ordre (NCPO), ne quitte ses fonctions.

En 2016, alors que la Thaïlande venait d'adopter l'approche prônée par la Session Extraordinaire de l'Assemblée Générale des Nations Unies (UNGASS) préférant désormais agir sur la régulation que par la seule répression, le général Paiboon Khumchaya, ancien ministre de la Justice, avait annoncé qu'il appuierait la suppression des méthamphétamines, du cannabis et du krathom (mitragyna speciosa) de la liste des stupéfiants en Thaïlande.

Mais cette mesure de légalisation ayant avant tout pour but de réduire la population carcérale, c'est-à-dire d'alléger le fardeau de l'Etat, les autorités ont tendance à mettre en priorité les drogues liées au plus grand nombre de détenus, comme la méthamphétamine, devant le cannabis, considéré par beaucoup comme un médicament, semble devoir attendre.

En effet, certains malades font appel à des médicaments extraits à partir d'huile de cannabis pour soulager des douleurs insoutenables. Ces derniers trouvent parfois ce remède plus efficace que la voie hospitalière pour traiter des maladies comme l'épilepsie ou le cancer. Ils souhaitent aujourd'hui que l'État permette au cannabis de passer au statut de plante légalement cultivable afin qu'ils puissent en extraire librement l'huile pour leur propre usage.

Selon le Dr Somyot Kittimankhong, un médecin spécialisé dans les cellules cancéreuses et auteur de "La marijuana est une cure pour le cancer", la Thaïlande a le potentiel de devenir un pôle médical régional pour le cannabis et ce dernier pourrait devenir une nouvelle culture économique pour le pays car la Thaïlande bénéficie d'un fort ensoleillement, ce qui a un bon effet sur la quantité de THC dans la marijuana.

Même si ce processus a suscité l'espoir des groupes pro-marijuana, il reste encore de nombreuses zones d'ombres.

La distinction entre les trafiquants, les toxicomanes et les utilisateurs occasionnels mais aussi le conflit d'intérêts entre les organismes gouvernementaux, la sensibilisation du public et la modification de l'attitude des fonctionnaires sont encore de gros problèmes que la Thaïlande doit résoudre.

La situation devient d'autant plus préoccupante que de nombreuses personnes sont emprisonnées chaque jour et que de simples détenteurs de quelques grammes se retrouvent enfermés au milieu de dangereux criminels dans des conditions de détentions souvent effroyables.

Lire: Legalization of marijuana in Thailand: possibility or just wishful thinking
 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet