TEST: 2238

Le Covid à bout de souffle, 84% des Thaïlandais pour le déconfinement

Par Peyoun CASTILLO | Publié le 11/05/2020 à 00:00 | Mis à jour le 11/05/2020 à 04:21
Covid-migrant-Thailande

Une très forte majorité de Thaïlandais se dit favorable à l’assouplissement des mesures de confinement mises en place contre l’épidémie de Covid-19, alors que le nombre d’infections est quasi-nul depuis plusieurs jours, selon un sondage Nida (National Institute of Development Administration)

L’étude d’opinion a porté sur un échantillon jugé représentatif de la population thaïlandaise de 1.259 personnes interrogées entre le 4 et le 7 mai sur leur sentiment vis-à-vis des restrictions imposées par les autorités gouvernementales et provinciales pour lutter contre l’épidémie de Covid-19.

Au moment du sondage, la courbe des infections nouvelles était déjà tombée sous la barre des 10 cas par jour depuis le 27 avril -à l’exception du 4 mai ou 18 nouveaux cas ont été signalés- et les autorités venaient d’autoriser depuis le 3 mai la reprise pour certaines activités sous certaines conditions.

Sondage Nida sur le deconfinement en Thailande

A la question "Pensez-vous que les restrictions devraient être assouplies", 83,95% ont globalement répondu par l’affirmative, 34,39% se disant "très favorable" et 49,56% "favorable". 

15,97% des personnes interrogées se disent défavorables, parmi lesquels 6,04% y sont fermement opposées.

Sur le sujet d’une éventuelle deuxième vague, seuls 15,33% se disent très inquiets, tandis que 47,58% craignent un regain d’infections si les gens se trouvant dans des zones à très haut risque étaient autorisés à voyager dans le royaume.

Depuis le premier cas signalé dans le pays en janvier, la Thaïlande a signalé 3.009 cas d’infections au Covid-19 et déploré 56 décès. Seulement 159 personnes sont actuellement hospitalisées pour cette maladie.

En tout sur ces quatre derniers mois, 68 des 77 provinces du pays ont eu des cas d’infection, et 43 provinces n'ont signalé aucune nouvelle infection depuis au moins 28 jours, selon le Bangkok Post.

Graphique ecolution des infections en Thailande

En revanche, les mesures de confinement mises en place par les autorités pour contenir la progression de la maladie ont mis une partie de l’activité économique à l’arrêt, privant des milliers de foyers déjà précaires de leurs revenus, et précipitant nombres d’entre eux dans une grande pauvreté.

L’indice de confiance des consommateurs, calculé chaque mois par l’Université de la Chambre de Commerce Thaïlandaise, est tombé en avril à son niveau le plus bas depuis octobre 1998, au sortir de la crise financière asiatique, relève le journal Khasod English

En annonçant la réouverture de certaines activités au début du mois, les autorités avaient fait savoir qu’elles procèderaient au déconfinement par étape sur deux mois en fonction de l’évolution des nouvelles infections, avec des points d'évaluation de la situation tous les 15 jours.

La prochaine étape est prévue le 17 mai selon le porte-parole du Centre de gestion de la situation du Covid-19, Taweesilp Visanuyothin qui souligne que les détails seront discutés ce lundi au sein du CCSA qui soumettra ses préconisations au gouvernement en vue de la réunion hebdomadaire des ministres mardi. 

Parmi les assouplissements pressentis, la réouverture des centre commerciaux semble se profiler ainsi qu’un possible déclassement de certains pays jugés à risque, comme la Chine et la Corée du sud -ce qui ne signifie pas un retour immédiat des touristes étrangers, mais permettra déjà de préparer le terrain.

En attendant, le Conseil thaïlandais du tourisme (TCT) et le ministère du Tourisme et des Sports et l'Office du tourisme de Thaïlande (TAT), sont sur le point de lancer une campagne intitulée "We love Thailand" pour stimuler le tourisme intérieur une fois que les restrictions sur le mouvement des personnes dans le royaume seront levées.

Pour l'heure, les voyages interprovinciaux sont toujours règlementés, des plages sont interdites -sous peine d'emprisonnement ou de forte amende- dans certains sites touristiques comme Pattaya ou Phuket, et de nombreux commerces et activités restent fermés ou limités.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale