Samedi 20 octobre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le chef d'état-major américain, Joe Dunford, en visite à Bangkok

Par Camille Thomaso avec AFP | Publié le 09/02/2018 à 00:00 | Mis à jour le 09/02/2018 à 03:44
Photo : Thomas WATKINS / AFP - Le chef d’Etat Major des Armées des Etats-Unis Joe Dunford et son homologue thaïlandais Tarnchaiyan Srisuwan passent devant une garde d'honneur à Bangkok mercredi
000_YZ7CL

Le chef d’Etat Major des Armées des Etats-Unis était à Bangkok mercredi, a l’occasion d’un voyage dans l’immense zone de commandement américaine du Pacifique.

Au cours de sa visite, Joe Dunford a rencontré son homologue thaïlandais Tarnchaiyan Srisuwan, le ministre de la Défense Prawit Wongsuwan ainsi que le leader de la junte militaire Prayuth Chan-O-Cha. 

Le chef militaire en a profité pour annoncer, pour la première fois publiquement, le commencement des préparatifs pour le défilé militaire de grande ampleur, à la demande du président Donald Trump.

L’information a ensuite été confirmée par la Maison Blanche jeudi. Selon le journal français Libération, le président américain souhaiterait s’inspirer du défilé du 14 juillet 2018, auquel il fut invité par Emmanuel Macron en personne. Ce projet a suscité de vives critiques de la part des opposants politiques américains, dénonçant un gaspillage d’argent et une similitude avec des événements organisés dans les régimes autoritaires.

A Bangkok, Dunford a affirmé vouloir entretenir une relation permanente, de militaire à militaire avec la Thaïlande, qu’il voit comme un allié essentiel de longue date pour la force mondiale américaine. 

Après une brève interruption en 2014, suite au coup d’Etat, les relations diplomatiques entre Washington et Bangkok ont repris avec l’arrivée de Donald Trump et devraient encore s’intensifier.

Ces nouveaux signes positifs envoyés par les Etats-Unis interviennent malgré le récent report à 2019 des élections en Thailande dont le Premier ministre Prayuth Chan-O-Cha avait pourtant assuré à Donald Trump qu’elles se tiendraient cette année lors de sa visite à la Maison Blanche en octobre dernier. 

Les Etats-Unis ont toujours appelé la junte thaïlandaise à tenir ses promesses de retour à la démocratie. Mais les généraux ont à plusieurs reprises repoussé le calendrier du scrutin, et maintenu leur mainmise sur toute forme d’opposition, continuant d’interdire toute forme d’activité politique et de protestation publique. 
 
Dunford a dit, plus tard dans une déclaration qu’il est "très encouragé par l’engagement pris par les dirigeants thaïlandais de revenir à un gouvernement démocratique". "Cela nous permettrait d’approfondir nos relations dans les années à venir" a-t-il ajouté. 

Les relations militaires américano-thaïlandaises seront encore une fois mises à l’honneur du 13 au 23 février lors des fameuses manœuvres militaires annuelles intitulées Cobra Gold et considérées comme le plus grand exercice militaire multilatéral en Asie-Pacifique. Selon le journal Bangkok Post, pour sa 37e édition, Cobra Gold mettra en scene pas moins de 12.000 militaires de 30 pays, les Etats Unis déployant 6.800 militaires et la Thaïlande 4.007. 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir