Dimanche 5 décembre 2021
TEST: 2238

L'armée thaïlandaise nie avoir fourni du riz aux forces birmanes

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 21/03/2021 à 02:11 | Mis à jour le 22/03/2021 à 02:57
Photo : Reuters
Frontiere-thailande-birmanie_0

L’armée thaïlandaise a nié avoir fourni du riz aux forces armées birmanes et a déclaré samedi que toute nourriture envoyée au-delà de la frontière relevait du commerce courant.

Plusieurs pays et organisations internationales ont condamné le coup d'État du 1er février en Birmanie ainsi que les répressions sanglantes contre les manifestations qui ont fait près de 250 morts.

La Thaïlande s'est déclarée préoccupée par les violences, mais n’a pas condamné la prise de pouvoir.

Les médias thaïlandais ont rapporté ces jours-ci que l'armée thaïlandaise avait fourni 700 sacs de riz à des unités de l'armée birmane à la frontière, citant un responsable anonyme selon lequel cela aurait été fait sur les ordres du gouvernement thaïlandais.

"L'armée thaïlandaise n’approvisionne pas l'armée de Birmanie et il n'y a eu aucune demande d'aide ou d’assistance de la part de l'armée birmane parce qu'ils ont leur propre honneur", a déclaré le général Amnat Srimak, commandant des Forces Naresuan, dans un communiqué.

"La seule chose que je puisse dire est qu'il y a un commerce régulier aux passages frontaliers habituels", a déclaré le général. "Nous ne bloquons pas cela du moment qu'il n'y a pas d'entorse à la loi et que les procédures douanières sont respectées."

Un porte-parole du gouvernement thaïlandais n'a pas répondu aux sollicitations de Reuters sur le sujet, de même que l’armée birmane.

Des médias thaïlandais ont rapporté que l’approvisionnement des unités de l'armée birmane près de la frontière avait été coupé par les forces de l'Union Nationale Karen (KNU), un groupe rebelle appartenant à une minorité ethnique qui avait accepté un cessez-le-feu avec le gouvernement birman en 2012.

La KNU a apporté son soutien au mouvement démocratique birman et a condamné le coup d'État ainsi que la répression de l'armée.

Les médias thaïlandais ont montré des images de ce qui ressemblait à des sacs de riz chargés dans des camions à la frontière. Des photos montrent des hommes, certains en uniforme de camouflage, passant en Thaïlande et se faisant contrôler la température.

Les déplacements entre la Thaïlande et la Birmanie ont été strictement limités avec l’épidémie de coronavirus, et le commerce transfrontalier réduit. Des résidents ont déclaré à un journaliste de Reuters que le chargement visible sur les photos ne relevait pas du commerce habituel.

0 Commentaire (s) Réagir