Dimanche 26 mai 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

La Thaïlande prive ses haltérophiles des Mondiaux-2019 et JO-2020

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec AFP | Publié le 08/03/2019 à 23:36 | Mis à jour le 09/03/2019 à 03:54

En raison des nombreux cas de dopage touchant son équipe, la Fédération thaïlandaise d'haltérophilie a renoncé à participer aux Mondiaux-2019 en Thaïlande et aux Jeux olympiques de 2020 à Tokyo, a annoncé la Fédération internationale (IWF) vendredi.

"Face aux multiples cas de dopage concernant la Thaïlande, et les conséquences potentielles qui pourraient sérieusement endommager l'intégrité du sport, la Fédération thaïlandaise d'haltérophilie (TAWA) a décidé de ne participer à aucun événement IWF, y compris les épreuves qualificatives pour les JO-2020 de Tokyo", a expliqué l'IWF dans un communiqué.

La Fédération internationale d'haltérophilie s'est engagée à faire le ménage dans un sport aux prises avec une utilisation endémique de stéroïdes.

Les huit cas thaïlandais datent des championnats du Turkménistan en 2018 et avaient été détectés à l’occasion de suivis d’analyses effectués à l'issue des premiers tests.

En réponse, l'Association thaïlandaise d'haltérophilie amateur a annoncé l'ouverture d'une enquête et "n'enverra pas d'athlètes aux compétitions internationales" jusqu'à ce que la situation soit résolue.

La fédération internationale précise toutefois que la TAWA organisera tout de même les Mondiaux-2019 à Pattaya, station balnéaire à 150 km au sud-est de la capitale Bangkok, "malgré le fait qu'aucun sportif thaïlandais ne sera autorisé à participer".

Les championnes olympiques Sopita Tanasan (48 kg) et Sukanya Srisurat (58 kg), ont été contrôlés positifs lors des Championnats du monde en novembre 2018 au Turkménistan.
 

0 Commentaire (s)Réagir