Dimanche 5 juillet 2020

La Thaïlande impose un couvre-feu national de 22h à 4h

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 03/04/2020 à 01:03 | Mis à jour le 03/04/2020 à 10:14
Photo : Reuters
Thailande Coronavirus

Le gouvernement thaïlandais a décidé d’imposer un couvre-feu national à partir de vendredi dans le cadre de la lutte contre la propagation du nouveau coronavirus, a déclaré jeudi le Premier ministre, ajoutant que les gens devaient s'adapter pour survivre.

Le couvre-feu sera en vigueur chaque nuit de 22 heures à 4 heures du matin et s’étendra sur une période indéfinie.  

Seules les personnes livrant du matériel et des produits médicaux et le personnel de santé se rendant ou revenant du travail seront autorisées à circuler durant ces heures, a précisé le Premier ministre Prayuth Chan-O-Cha.

"Nous faisons passer la santé avant la liberté", a déclaré Prayuth, un général de l'armée à la retraite au pouvoir depuis le coup d'État de 2014, réinstallé l’an dernier comme Premier ministre civil a l’issue d’élections législatives controversées.

"Nous ne sommes sans doute pas autant à notre aise qu'auparavant, mais nous devons tous nous adapter pour survivre et faire preuve de responsabilité sociale pour surmonter cette crise", a-t-il poursuivi.

Prayuth a assuré qu'il veillerait à ce que les hôpitaux obtiennent tout l’équipement et les produits dont ils ont besoin, présentant le personnel médical comme "l'avant-garde" face à un "ennemi invisible". Un discours qui contraste avec son approche sur des problèmes sanitaires tels que celui de la pollution aux particules fines, qui a causé 23.800 décès prématurés en 2017 dans le royaume. 

Mercredi, la ville de Bangkok a annoncé qu’en plus des nombreuses restrictions déjà prises, elle ordonnait la fermeture de tous les parcs de la ville.

Le Covid-19 a tué depuis janvier 15 personnes en Thaïlande et 1.875 infection ont été signlées jusqu'ici.

La violation du couvre-feu est passible d'une peine d'emprisonnement de deux ans maximum et/ou d'une amende ne pouvant dépasser 40.000 bahts.

La police de Phuket a arrêté mercredi neuf étrangers de différentes nationalités (britannique, américaine, australienne et ukrainienne) et cinq Thaïlandaises pour avoir organisé une fête sur le toit d'un immeuble en dépit de l'interdiction de se rassembler, rapporte le journal The Nation.

Dans une annonce télévisée, le Premier ministre a également demandé à tous les citoyens thaïlandais à l'étranger de "reporter" leur retour en Thaïlande après le 15 avril afin de stopper toute importation de nouveaux porteurs du coronavirus.

La Thaïlande a observé ces dernières semaines une augmentation du nombre de ses ressortissants de retour au pays porteurs du virus et a mis en quarantaine près de 2.000 personnes ayant été en contact avec eux.

Vols spéciaux de retour pour les Français coincés en Thaïlande

La semaine dernière, la Thaïlande a fermé l'accès au territoire sur tous ses postes frontières pour tous les voyageurs, à l'exception des ressortissants thaïlandais, des diplomates et de leurs familles, ainsi que des étrangers avec des permis leur permettant de travailler en Thaïlande.

Ces mesures ont amené plusieurs compagnies aériennes à suspendre momentanément leurs liaisons avec la Thaïlande et à annuler des vols à la dernière minute, laissant des milliers de touristes et d’expatriés désireux de rentrer au pays, bloqués dans le royaume.

Selon la députée Anne Genetet dans une interview à Lepetitjournal.com le 27 mars, entre 3.000 et 5.000 Français se trouvant en Thaïlande cherchaient des solutions de rapatriement la semaine dernière, alors que les prix des billets d’avion sur les quelques vols encore disponibles avaient flambé, certain allant jusqu’à 4.000 euros. Les autorités françaises ont finalement négocié des vols spéciaux avec Air France puis avec Qatar pour permettre à plusieurs centaines de personnes de rejoindre l’hexagone. 

"En début de semaine, avant les deux vols d’Air France il semblerait qu’il restait encore entre 1.500 et 2.000 personnes qui cherchaient à rentrer en France," nous a indiqué la conseillère consulaire Marie-Laure Peytel, expliquant l’approximation des chiffres par le fait que "tous ne se sont pas inscrits sur le site de l’ambassade pour se signaler et que certains parmi ceux qui étaient inscrits sont rentrés par leur propres moyens sans se désinscrire. Contactée par email puis par téléphone, l'ambassade de France à Bangkok n'a pas souhaité s'exprimer directement sur ces questions, indiquant que cela relevait désormais du Quai d'Orsay. Les services consulaires de l'ambassade ont néanmoins mis en place une cellule téléphonique d’information du lundi au dimanche pour répondre aux questions des Français en détresse.

Deux vols avec Qatar doivent partir de Bangkok vers la France ce soir 3 avril et demain 4 avril.

Voir aussi les communiqués quotidiens du Département thaïlandais de Contrôle des Maladies sur le COVID-19 

Et aussi sur le site de l'ambassade de France:

0 Commentaire (s)Réagir