Dimanche 23 septembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

La métamorphose de Bangkok en cité lacustre ne se stabilise pas

Par Eric DESEUT | Publié le 22/02/2013 à 00:00 | Mis à jour le 02/09/2018 à 10:48

Anon Sanitwong Na Ayuttaya n'en démord pas : la Cité des Anges s'enfonce plus vite qu'annoncé en dessous du niveau de la mer. Cet oiseau de mauvais augure n'est autre que le directeur de l'Agence pour le développement de la technologie spatiale et il s'appuie sur les observations du satellite Thaichote.

Déjà en 2011, l'expert thaïlandais du changement climatique contredisait les conclusions d'un rapport de la Banque Mondiale qui notait un ralentissement de l'affaissement causé par plusieurs décades d'extraction des eaux souterraines pour subvenir aux besoins de cette mégapole hébergeant aujourd'hui 12 millions d'habitants. Selon cette étude Bangkok s'enfoncerait de moins d'un centimètre par an grâce aux mesures de protection des nappes phréatiques, après avoir sombré au rythme de 10 cm l'an à la fin des années 1970. D'après Anon le rythme oscille toujours entre 1 et 3 cm. Si un rapport de l'OCDE prévoit que plus de 5 millions d'habitants de la capitale thaïlandaise seront affectés par les inondations à l'horizon 2070 le péril est bien plus proche pour l'expert thaïlandais qui pointe le diabolique effet de ciseau de l'érosion et de la montée des eaux de la mer. Dans les dix prochaines années des d'inondations plus sévères que celles de 2011 sont probables, mais des mécanismes de prévention appropriés peuvent en atténuer les conséquences. Anon suggère par ailleurs des remèdes plus radicaux tels que la réalisation d'un réseau de canalisations comme aux Pays-Bas voire une pharaonique reconquête des terres sur le golfe de Thaïlande. Une politique concertée d'aménagement du territoire constitue une alternative plus réaliste en établissant des villes satellites voire de nouvelles cités dans d'autres régions du royaume. Les Bangkokiens aisés l'ont d'ailleurs bien compris qui se lancent dans une frénésie d'acquisition foncière par exemple à Chiang Mai. Lancé comme une bouteille à la mer, le projet de cité lacustre new age aussi esthétique que provocateur concocté par le cabinet d'architecture S+PBA peine visiblement à séduire !

par E.D. vendredi 22 février 2013

0 Commentaire (s)Réagir