L'insécurité routière en Thaïlande suscite des inquiétudes à l’étranger

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 23/07/2013 à 22:00 | Mis à jour le 12/01/2022 à 09:35
Photo : Pierre QUEFFELEC (archives)
Minivan-Accident-Bangkok

Les routes thaïlandaises sont parmi les plus meurtrières du monde. Dans un pays qui reçoit 22 millions de touristes par an, l'insécurité routière suscite l'inquiétude à l'étranger.

Deux terribles accidents de la route en deux jours relancent le problème récurrent de la sécurité routière en Thaïlande. Le premier a fait 19 morts le 23 juillet.  Le second, la veille, avait fait 22 blessés à Prachuap Khiri Khan. Dans les deux cas les bus sont impliqués. Comme les bus sont le mode de transport le plus emprunté par les 22 millions de touristes qui visitent le pays, l'inquiétude est manifeste dans les ambassades et ministères des pays occidentaux.

Plusieurs pays, dont l'Australie, le Royaume-Uni et les États-Unis, ont émis des avertissements pour les touristes et les expatriés contre l'insécurité routière liée au mauvais état des routes et à l'application laxistes du code de la route. La semaine dernière, le ministère britannique des Affaires étrangères et du Commonwealth (FCO) a publié un rapport d'activité sur le travail d'assistance aux touristes effectué par son personnel consulaire l'an dernier.

La Thaïlande figure parmi les premiers pays quant au nombre d'interventions avec une augmentation significative du nombre d'hospitalisations et de décès. Le rapport reconnaît toutefois que la population vieillissante de ses ressortissants en Thaïlande est un facteur aggravant. Il est vrai que 50% des touristes britanniques sont âgés de plus de 50 ans.  Il n'empêche, les chiffres fournis par le rapport sont effrayants : en 2011, les 68.582 accidents de la route impliquant des touristes ont causé la mort de 9.205 personnes (touristes et Thaïlandais). Le rapport compare ces statistiques avec les 1.900 personnes tuées dans des accidents de la route en 2011 au Royaume Uni.

Les gouvernements étrangers réclament régulièrement à la Thaïlande l'application de mesures simples comme le port du casque obligatoire. Un rapport de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) indique que les motos sont impliquées dans 74% des accidents mortels en Thaïlande. Davantage de trottoirs, davantage de passages pour piétons, une répression plus importante contre les excès de vitesse et l'alcool au volant, la liste des réclamations reste lettre morte. Avec 38 décès par accidents de la route pour 100.000 habitants - soit plus de 22.000 morts (chiffres de l'année 2010) - les routes thaïlandaises sont parmi les plus dangereuses du monde.

FP jeudi 25 juillet 2013
 

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale