TEST: 2238

Fort séisme de 6,8 en Birmanie ressenti jusqu’à Bangkok et Calcutta

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec AFP | Publié le 23/08/2016 à 22:00 | Mis à jour le 28/12/2018 à 13:38
seisme bangkok

Un puissant séisme de magnitude 6,8 ayant frappé mercredi le centre de la Birmanie a endommagé près de 200 pagodes de Bagan, haut lieu touristique du pays, a annoncé la police, qui fait état d'au moins trois morts dont une fillette et une adolescente. Des secousses ont été ressenties jusque dans la capitale thaïlandaise, Bangkok, mais aussi à Calcutta, en Inde, et au Bangladesh.

Au moins trois personnes ont été tuées dans la région de Magway, dans le centre de la Birmanie, où un séisme de magnitude 6,8 sur l'échelle de Richter a également causé de nombreux dégâts, notamment sur le site historique de Bagan.

Une fillette de 7 ans et une adolescente de 15 ans ont perdu la vie selon le ministère birman de l'Information.

Un homme de 22 ans a également été tué dans l'effondrement d'une maison dans la région de Magway, dans la petite ville de Pakokku selon Han Zan Win, député du parlement régional, qui se trouvait lui-même dans la zone la plus touchée par le séisme.

Selon l'institut américain de géologie USGS l'épicentre a été localisé dans la région de Magway, à Chauk, une petite ville du centre de la Birmanie, située à une trentaine de kilomètres de Bagan.

L'hypocentre se situait quant à lui toujours selon l'USGS à 84 km de profondeur. Le séisme a fait trembler les bâtiments à Rangoun, la capitale économique birmane, et a été ressenti jusque dans la capitale thaïlandaise, Bangkok, mais aussi à Calcutta, en Inde, et au Bangladesh.

--

Bangkok secoué par des séismes éloignés en 2007 et en 2011

En 2007, Bangkok avait ressenti par deux fois de fortes secousses sismiques qui avaient provoqué la panique parmi les occupants des hauts immeubles. Les séismes étaient pourtant localisés à plus de 700 kilomètres de là.

Le 15 mai 2007, Bangkok avait ressenti les échos d'un séisme de 6,1 sur l'échelle de Richter qui avait secoué le triangle d'or au Laos (voir plus bas). Le 12 septembre de la même année, c'était une secousse mesurée à 7,9 et localisée au sud-ouest de Sumatra (voir plus bas) qui avait fait trembler les tours de la capitale thaïlandaise. Quelques jours après le séisme du 12 septembre, le gouvernement avait annoncé le classement de 12 provinces supplémentaires incluant Bangkok en zones à risque sismique s'ajoutant aux 10 provinces déjà classées. Les provinces considérées comme étant soumises à un risque sismique sont Chiang Mai, Chiang Rai, Tak, Nan, Phayao, Prae, Mae Hong Son, Lampang, Lamphun et Kanchanaburi, Bangkok, Nonthaburi, Pathum Thani, Samut Sakhon, Krabi, Chumphon, Phan Nga, Phuket, Ranong, Songkla, Surat Thani.

En mars 2011, un séisme de magnitude 6.8 dans l'est de la Birmanie, qui avait fait plusieurs dizaines de morts, avait été ressenti en Chine, au Vietnam et une fois encore à Bangkok.

 

A Bangkok, les occupants d'immeubles élevés, souvent au-dessus du 20e étage, ont dit avoir ressenti des secousses. Les scientifiques expliquent que le sol argileux souple sur lequel repose Bangkok a pour propriété d'absorber les ondes sismiques. Il les ralentit tout en augmentant l'amplitude, ce qui fait que les secousses se font surtout ressentir dans les bâtiments élevés.

Selon un responsable de la police de Bagan, près de 200 pagodes ont été très endommagées pendant le tremblement de terre.

Une touriste espagnole a été légèrement blessée dans une chute due au tremblement de terre alors qu'elle admirait le coucher de soleil.

Bagan, avec ses milliers de pagodes bouddhistes construites entre le Xème et XIVème siècle, est particulièrement vulnérable.

Le séisme s'est produit en fin de journée, à une heure à laquelle les touristes sont nombreux à visiter le site archéologique pour observer le coucher de soleil sur les milliers de pagodes.

"Nous sommes tous sortis dans la rue, en abandonnant maisons et boutiques", a témoigné sur Facebook un Bangladais habitant la ville de Chittagong, à la frontière de la Birmanie.

Dans une zone industrielle de la banlieue de Dacca, une vingtaine d'ouvriers ont été blessés alors qu'ils tentaient de fuir le bâtiment en construction sur lequel ils travaillaient, a indiqué la télévision locale.

L'USGS a estimé que l'impact du séisme devrait être "relativement localisé" en Birmanie, mais a mis en garde contre la "grande vulnérabilité" de nombreux bâtiments dans la région.

La Birmanie espère faire classer ce site au patrimoine mondial de l'Unesco, en dépit de travaux de rénovation controversés ayant dénaturé le site.

Au-delà des pagodes historiques, les bâtiments modernes en Birmanie ne sont pas construits dans le respect des normes sismiques. Le pays a souffert de décennies de dictature militaire, qui a laissé le pays ruiné, notamment ses infrastructures.

Depuis 2011 et l'autodissolution de la junte, la Birmanie est en pleine reconstruction. Et depuis quelques mois le gouvernement est dirigé par la Prix Nobel de la Paix Aung San Suu Kyi, dont le parti a remporté haut la main les législatives de fin 2015.

En avril, un séisme de magnitude 6,9 avait secoué le nord-ouest de la Birmanie, sans faire de victimes.

Avec AFP (http://www.lepetitjournal.com/bangkok) mercredi 24 août 2016

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale