TEST: 2238

EDUCATION – Thaksin disparaît des livres scolaires

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 15/09/2014 à 22:00 | Mis à jour le 11/11/2020 à 06:05

Le nom de l'ex-Premier ministre, dont le parti a gagné toutes les élections depuis 2001, a été effacé des manuels d'Histoire

L'ordre est venu du Ministère de l'Education qui souhaite instiller le patriotisme dans le cœur de la jeunesse thaïlandaise. Les écoles doivent désormais employer la version expurgée du livre d'Histoire de Thanom Anarmwat où le nom de Thaksin Shinawatra ne figure plus. "Les officiels du ministère l'ont simplement effacé, coupé", confie l'auteur de ce manuel au New York Times. La Thaïlande rejoint ainsi des pays comme la Chine où l'évocation des massacres de Tiananmen est interdite d'école, et la Corée du nord où l'oncle du grand leader Kim Jong-un a disparu des écrans, après avoir été exécuté l'an dernier.

Thaksin Shinawatra reste une figure de division dans le royaume. Pas de demi-mesure : il est soit adulé, soit abhorré. Adulé par les provinces du nord et du nord-est pour s'être le premier tourné vers elles et avoir lancé des programmes de subvention et de protections sociales nouveaux,  notamment en matière de santé publique et de micro-crédits. Abhorré par les élites de Bangkok qui insistent sur la corruption, inédite dans son ampleur, qui a accompagné son règne. Les vieilles familles et les groupes économiques traditionnels voient surtout en lui une menace à leur pouvoir mais ne lui ont cependant jamais fait reproche des pires exactions de son régime : massacres de Tak Bai et de Krue Se, milliers de morts de la campagne anti-drogue, muselage des médias, contrôle du système judiciaire.

Le nom de Thaksin est pourtant indissociable de l'histoire récente du pays. L'effacer des manuels, et empêcher de ce fait tout débat en classe ou toute réflexion critique, ne va pas aider à former les esprits de demain dont la Thaïlande va avoir tant besoin. Il est vrai que pro et anti-Thaksin ont au moins un point en commun : le mépris pour l'éducation.

LIRE AUSSI

Notre article du 1er août 2014
Quand les bruits de bottes résonnent dans les salles de classes

Notre article du 15 juillet 2014
Vertu et sagesse morale dans les nouveaux programmes scolaires

Notre article du 12 juin 2014
Virage patriotique annoncé dans les manuels scolaires

P.P. mercredi 17 septembre 2014

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale