Vendredi 14 août 2020

Des voyages en bus restreints pour les étrangers en Thaïlande

Par Catherine Vanesse | Publié le 10/06/2020 à 00:00 | Mis à jour le 10/06/2020 à 11:31
Photo : Catherine Vanesse - La gare routière de Chiang Mai
gare bus chiangmai

Alors que le ministre thaïlandais des Transports a annoncé la reprise de l’ensemble des transports publics, certaines compagnies de bus refusent encore les étrangers. 

Le ministère thaïlandais des Transports a autorisé depuis vendredi 5 juin la reprise de tous les transports en commun sur le territoire, tels que les bus, les trains et les vols domestiques. Depuis ce mardi 9 juin, les lignes de bus entre Bangkok et le sud du pays sont également de nouveau actives après presque deux mois d’interruption totale. Une reprise d’activité qui intervient avec la troisième phase d'assouplissement des mesures pour lutter contre la propagation du coronavirus. 

Cependant, prendre le bus pour les étrangers est encore aléatoire, comme le rapporte un retraité français habitant Buriram depuis de nombreuses années: “Je désirais me rendre à Bangkok afin de reprogrammer mes vacances en France, mais la compagnie gouvernementale “BorKorSor” a refusé la prise en charge de passagers étrangers au motif de l’urgence sanitaire due au Covid-19”, nous a-t-il dit sans vouloir dévoiler son nom. 

Contactée par Lepetitjournal.com/bangkok, la compagnie publique The Transport Co., Ltd. (BorKorSor) confirme en effet que seuls les Thaïlandais sont autorisés à voyager dans leurs bus. “Nous ne pouvons prendre que 20 passagers dans un bus, la priorité est donnée aux Thaïlandais. Nous n’acceptons pas pour le moment les étrangers à cause du Covid-19” explique l’employé contacté via le numéro de téléphone d’information de la compagnie 1490. À la question de savoir quand est-ce que les étrangers pourront de nouveau voyager dans leur bus, la compagnie reste vague : “cela dépend de l’évolution de la situation”, a-t-il dit. 

Sur les réseaux sociaux, d’autres personnes ont dit s’être retrouvées dans la même situation de ne pouvoir acheter un ticket de bus. 

Si dans la province de Buriram il est possible de prendre le train, dans d’autres villes plus reculées, le choix des transports est plus limité avec parfois la BorKorSor pour seule compagnie de bus. 

D’autres options s’offrent néanmoins aux étrangers même s’il faut parfois prouver que l’on est résident en Thaïlande. À la gare routière de Chiang Mai, la société Sombat Tour exige une adresse de résidence en Thaïlande tandis que les compagnies Sritawong Tour et Green Line ne demandent aucun justificatif. Il est cependant nécessaire de remplir un formulaire avec vos coordonnées et les raisons de votre déplacement. 

“Ces dispositions visent les Occidentaux et me donnent l’impression que cela vise surtout les retraités résidents, j’ai l’impression que nous ne sommes plus les bienvenus. Déjà qu’ils ont rendu obligatoire les assurances pour obtenir son visa retraité, le fait que les étrangers ne puissent pas prendre le bus ce n’est pas grand-chose, mais cela renforce ce sentiment”, ajoute le Français de Buriram qui a finalement opté pour le train pour se rendre à Bangkok. 

La compagnie de chemin de fer accepte tous les voyageurs, sans faire de distinction entre les étrangers et les Thaïlandais. Par contre, eu égard aux mesures sanitaires contre le coronavirus, seuls les trains équipés de ventilateurs circulent et il est demandé aux voyageurs de remplir un formulaire avec vos coordonnées, votre adresse de résidence et votre adresse de destination. Pour réserver un siège dans un wagon climatisé, il faudra donc attendre encore un peu. 

Depuis le 3 mai, plusieurs compagnies aériennes autorisent de nouveau les vols domestiques entre la plupart des villes du pays et l’aéroport de Phuket, fermé depuis le 10 avril devrait rouvrir le 15 juin. L’atterrissage des avions internationaux de passagers en Thaïlande est interdit depuis le 3 avril et jusqu’au 30 juin au moins. 

À ce jour, la Thaïlande a signalé un peu plus de 3.100 cas d’infection au nouveau coronavirus et déploré 58 décès. Le dernier cas de transmission locale enregistré remonte au 25 mai. 

catherine_vanesse-LPJ-Bangkok

Catherine Vanesse

Installée en Thaïlande depuis 2013 après avoir travaillé pendant 8 ans pour RTL Belgique, Catherine a collaboré avec des médias francophones locaux avant de devenir co-rédactrice en chef pour Lepetitjournal.com Bangkok (et correspondante RTL Belgium)
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre en Thaïlande

PUBLIREPORTAGE

Radisson-Phuket : Immobilier haut de gamme sécurisé

La célèbre marque hôtelière Radisson s’installe pour la première fois à Phuket avec cet hôtel de luxe, au bord de la plage de MaiKhao. Il sera composé de Condominiums accessibles en pleine propriété p