TEST: 2238

Vaccination des Français en Thaïlande : le parcours comme si vous y étiez ! premium

Par Régis LEVY | Publié le 28/06/2021 à 10:00 | Mis à jour le 01/07/2021 à 04:56
Photo : Régis LEVY - Des panneaux portant le logo de l’Ambassade de France indiquent la direction à prendre dans les couloirs de l'hôpital
Parcours de la vaccination des francais en Thailande

Lepetitjournal.com a suivi pour vous le parcours de la vaccination pour les Français en Thaïlande brillamment organisée par l’ambassade de France à Bangkok

L’Ambassadeur de France en Thaïlande, M. Thierry Mathou, a obtenu des autorités thaïlandaises et françaises la possibilité d’organiser la vaccination des ressortissants français de plus de 55 ans dans 8 hôpitaux thaïlandais aux quatre coins du pays avec le vaccin unidose importé Janssen. 

La campagne qui doit durer en principe 15 jours a été annoncée en début de semaine dernière et les inscriptions en ligne ont débuté dans la foulée. 

À Bangkok, les injections ont commencé le 26 juin au Bangkok Hospital en présence de l’ambassadeur et de membres de son équipe venus échanger avec les membres de la communauté française ayant répondu à l’invitation.

Lepetitjournal/Bangkok a suivi le parcours au Bangkok General Hospital.

Depuis le 23 juin, les Français âgés de 55 ans et plus, considérés comme appartenant à la tranche d’âge la plus à risque face à la pandémie en cours, sont invités à s’inscrire pour se faire inoculer le vaccin Janssen, qui possède la particularité de ne nécessiter qu’une seule injection. 

L’ambassade précise que la démarche doit relever d’un choix personnel et d’une démarche volontaire.

 

salle d'attente pour la vaccination des Francais en Thailande
Les futurs vaccinés patientent dans la salle d'attente - Photo Régis LEVY

 

Il suffit de remplir un formulaire en ligne ne nécessitant que quelques secondes avant l’obtention quasi immédiate d’un rendez-vous par retour de courrier électronique. Le message comprend un questionnaire de santé, une lettre déchargeant l’Ambassade et l’hôpital de toute responsabilité, ainsi qu’un plan d’accès détaillé.

Il est demandé aux candidats d’arriver avec quinze minutes d’avance, impérativement munis de l’original de leur passeport et non pas d’une simple copie.

Attention, à Bangkok, il faut prévoir de gros ralentissements à l’approche de l’hôpital en raison de l’étroitesse des ruelles et de l’importance du trafic.

Arrivé dans le hall de l’aile internationale de l’hôpital, on remarque facilement des panneaux de l’Ambassade de France indiquant la direction à prendre. On est aussitôt accueilli par le sourire d’un hôte anglophone de l’hôpital qui nous conduit jusqu’à l’ascenseur menant au centre de vaccination.

Dès l’ouverture des portes au 3e étage, on est guidé par de nouveaux panneaux de l’Ambassade jusqu’au guichet d’inscription. L’opération prend quelques secondes. On est ensuite prié de remplir le questionnaire de santé et à signer la décharge dans une salle d’attente où une infirmière vient prendre votre tension. 

Quelques minutes après, on est appelé vers les salles de vaccination muni d’un numéro. L’attente ne dure que très peu de temps avant qu’on soit appelé. Le docteur procède à l’injection totalement indolore après avoir posé quelques questions complémentaires sur la santé du patient et l’avoir conseillé de ne pas boire d’alcool durant les premières 24 heures. Pour certains, l’opération n’a pas pris plus de deux ou trois minutes. 

 

Un Francais se fait vacciner contre le Covid-19 au Bangkok Hospital
Entre l’arrivée et le départ, la vaccination ne prend pas plus d'une heure - Crédit photo Régis LEVY

 

Les vaccinés sont ensuite conduits pour un séjour de trente minutes dans une salle d’observation, pour vérifier qu’ils n’ont pas de réactions indésirables. 

C’est avec une précision chirurgicale qu’une hôtesse du Bangkok Hospital les rejoints au terme de ces trente minutes pour leur donner quelques conseils, notamment de bien s’hydrater durant les premières 24 heures, et leur remettre un certificat de vaccination trilingue (français, anglais et thaï), ainsi qu’un autocollant portant la mention «je suis vacciné(e)» et un badge du Bangkok Hospital.

Entre l’arrivée et le départ, il ne s’est pas écoulé plus de 50 minutes à une heure dans la plupart des cas, le tout s’étant déroulé avec une facilité déconcertante dans une atmosphère conviviale et détendue. La qualité de l’accueil accordé par le personnel du Bangkok Hospital étant la cerise sur le gâteau. `

À juste titre, de nombreux bénéficiaires de cette campagne de vaccination entièrement gratuite, conscients de ce qu’un service d’une telle qualité leur aurait coûté s’ils avaient dû le payer eux-mêmes, ont écrit des messages de félicitations et de remerciements sur la page Facebook de l’Ambassade, soulignant la qualité du travail effectué avec sérieux et compétence au profit des résidents les plus fragiles.

Pour les Français non éligibles à cette campagne en raison de leur âge, l’ambassade de France a fait savoir que "dans les semaines qui viennent, l’ambassade de France en Thaïlande poursuivra ses efforts afin de continuer à répondre au mieux aux attentes de toute notre communauté", soulignant que cette campagne de vaccination pour les plus vulnérables n’était qu’un premier pas. 

3 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

JPSIAM mar 29/06/2021 - 07:34

L'avenir nous dira si cette vaccination précipitée des plus âgés sous la pression de quelques Français était de bonne augure! Il semblerait que l'ambassade de France n'avait pas le choix du vaccin!

Répondre
Commentaire avatar

Hippocrate lun 28/06/2021 - 03:44

C’est comme dans Alice au pays des merveilles ! Après les 50 minutes comment ça va ? Nous attendons du petit journal des informations précises et fiables. Les effets indésirables pour employer un euphémisme se manifestent, quand c’est le cas, dans les jours, semaines suivantes. A plus long terme, les essais de J&J ne permettent pas de répondre … Quels sont les dispositifs existants au cas où ?

Répondre
Commentaire avatar

germain mar 29/06/2021 - 02:51

Comme indiqué clairement : C'est un acte volontaire. Si vous préférez ne pas en profiter, c'est votre droit.

Répondre
À lire sur votre édition locale