Vendredi 21 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Ces trésors d’Asie du Sud-est protégés par l’UNESCO

Par 24Life Magazine | Publié le 29/03/2019 à 00:00 | Mis à jour le 29/03/2019 à 06:02
Photo : Andrea Schaffer - La Citadelle de Huế au Vietnam fait partie de l’ensemble de monuments de Huê, classé au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1993
Site UNESCO Asie du Sud-est

Dans sa première édition de 2019, le magazine 24Life a sélectionné, 10 sites du patrimoine mondial de l'UNESCO en Asie du Sud-Est qui témoignent de la diversité culturelle et naturelle de cette région

L'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture - connue sous le nom de l'UNESCO - a été créée il y a plus de 70 ans, mais ce n'est qu'en 1972 que la version finale de la "Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel" a été officiellement adoptée (bien que l’idée d’un Fonds du patrimoine mondial des Nations Unies ait été proposée dès 1965). Depuis lors, l'UNESCO a désigné des sites du patrimoine mondial à travers le monde, ce qui leur a conféré un statut d'importance destiné à protéger et à préserver leur beauté et leur importance culturelle pour les générations à venir.

Il existe actuellement 1.092 sites officiels du patrimoine mondial de l'UNESCO dans le monde, dont 38 dans les pays de l'ASEAN. 
La plupart des voyageurs connaissent les sites les plus fréquentés, notamment l'ancienne ville d'Ayutthaya en Thaïlande, les temples du temple de Borobudur au centre de Java datant des VIIIe et IXe siècles et Angkor Wat au Cambodge, considéré comme l'un des plus importants sites archéologiques en Asie du Sud-Est. Mais il existe une multitude d’autres lieux à explorer, moins connus, parmi les cités anciennes au passé mystérieux, villes modernes à l’héritage culturel unique, ou encore de magnifiques espaces naturels, berceaux de vie majestueux et fragiles, derniers écosystèmes de leur genre.

La Convention de l’UNESCO de 1972 reconnaît trois sortes de patrimoines matériels: le patrimoine culturel (monuments ou ensembles ayant une valeur universelle exceptionnelle du point de vue de l’histoire, de l’art, de la science, de l’ethnologie ou de l’anthropologie), le patrimoine naturel (monuments naturels, espaces naturels d’habitat pour la faune et la flore, formations géologiques, ayant une valeur universelle exceptionnelle du point de vue esthétique ou scientifique, du point de vue de la science ou de la conservation de la beauté naturelle), et le patrimoine mixte culturel et naturel qui est le produit combiné de la nature et de l’adaptation de l’homme dans cette nature.

Au Cambodge, les ruines du temple de Sambor Prei Kuk, dans la province de Kampong Thom, sont datées de l’époque de l’ancienne capitale de l’empire de Chenla, Ishanapura, qui a prospéré à la fin du VIe et au début du VIIe siècle. Il s’agit du complexe pré-angkorien le plus impressionnant du Cambodge et parmi les plus anciens du pays, regroupant plus de 100 temples en briques. 

En Malaisie, le Parc national de Gunung Mulu, dans l’Etat du Sarawak (Bornéo), couvre une superficie de 528 km² et est connu pour sa grande biodiversité et des caractéristiques géographiques uniques, parmi lesquelles ses fameux pics karstiques, sortes d’aiguillons calcaires pouvant atteindre 45 mètres de haut, ou encore les quelque 300 km de grottes dont la chambre du Sarawak, la plus grande salle connue au monde mesurant 600 mètres de long, 415 de large et d’une hauteur de 80 mètres.

Site Unesco Thailande
Le parc historique de Sukhothai, classé au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1991 (Photo LPJ Bangkok.com)

En Thaïlande, le parc historique de Sukhothai est un site remarquablement bien entretenu. Sukhothai fut la première capitale du Siam, fondée entre 1238 et 1257. Ses vestiges, malmenés par la jungle pendant des siècles, ont commencé à être restaurés dès les années 1960 avant que le site ne soit classé au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1991. La configuration des lieux, avec ses ruines éparpillées reliées par des chemins pavés entrecoupées de douves et d’étangs, se prête à une balade à vélo.

Le jardin botanique de Singapour replonge le visiteur dans le passé colonial la Cité-Etat, avec ses traits historiques, ses plantations et ses bâtiments témoins du développement du site depuis sa création en 1859. Cet espace de 82 hectares qui a joué un rôle clé dans l'essor du commerce du caoutchouc dans la région au début du XXe siècle, est devenu aujourd’hui une institution scientifique de renommée mondiale. Le parc comprend également trois lacs et un restaurant étoilé Michelin.

La charmante petite ville laotienne de Luang Prabang a été classée en 1995. Baignée par le Mékong, Luang Prabang abrite plus de 30 temples dorés, des centaines de moines en tenue safran, des villas de l'époque indochinoise et une merveilleuse cuisine aux influences gauloises, savoureux reste de l’époque coloniale française. Un endroit relativement calme, où le vélo est le mode de transport idéal.

Site Unesco Laso
Luang Prabang compte des dizaines de temples anciens aux ornements dorés (Photo LPJ Bangkok.com)

Le Parc national de Lorentz, situé dans la province indonésienne de Papouasie, couvre une superficie de 23.500 km2, ce qui en fait la plus grande zone protégée d’Asie du Sud-est. C'est également la seule zone protégée au monde à intégrer un transect intact et continu, de son sommet (Gunung Puncak Jaya), qui culmine à 4.884 mètres d'altitude, au milieu marin tropical. Ce site classé en 1999 abrite de fait une très grande diversité avec notamment 630 espèces d'oiseaux, 123 espèces de mammifères et de nombreuses tribus indigènes semi-nomades.

La ville historique de Vigan aux Philippines est considérée comme l'exemple le mieux préservé d'une ville coloniale espagnole planifiée en Asie. Établie au XVIe siècle sur la côte ouest de la grande île de Luzon, face à la mer de Chine méridionale, cette ville à l'architecture unique rassemble des éléments culturels disparates provenant d'autres régions des Philippines, mais aussi de Chine et d'Europe. 

En Birmanie, sur le bassin de la rivière Irrawaddy, les anciennes cités Pyu sont les vestiges de trois villes (Halin, Beikthano et Sri Ksetra) témoins de l’histoire des royaumes pyu qui ont prospéré pendant plus de 1.000 ans, entre le IIe siècle avant notre ère jusqu'à la moitié du XIe siècle. On y trouve des palais-citadelles, des sites funéraires, des stupas monumentaux, ainsi que d’anciens sites de production manufacturière et des dispositifs de gestion de l’eau dont certains sont encore en activité. Beikthano, la plus vaste, s'étend sur près de 900 hectares.

Site Unesco Gunung Mulu
Le Parc national de Gunung Mulu en Malaisie est connu pour sa grande biodiversité et des caractéristiques géographiques uniques, parmi lesquelles ses fameux pics karstiques (Photo Slimguy)

Le complexe forestier de Dong Phayayen-Khao Yai, en Thaïlande, s’étend sur une longueur de 230 km traversant six provinces du nord-est du royaume jusqu’à la frontière avec le Cambodge. Ce site naturel très riche situé à moins de 3 heures de route de Bangkok, abrite plus de 800 espèces de faune. Il est d’importance internationale pour la conservation des espèces de mammifères, d’oiseaux et de reptiles menacées et en danger d'extinction, notamment les éléphants d'Asie, les tigres, le banteng et le crocodile du Siam. 

L’ensemble de monuments de Huê, au Vietnam, a été classé au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1993. Établie comme capitale du Vietnam unifié en 1802, Huê était à la fois le centre politique, culturel et religieux de la dynastie des Nguyen jusqu'en 1945, année de l'éviction de la monarchie. La citadelle fortifiée fait face à la rivière des Parfums, qui serpente à travers la cité-capitale, la cité impériale, la cité pourpre interdite et la cité intérieure, ajoutant un cadre naturel superbe à ce site historique unique qui a souffert de dégâts importants causés en 1947 lors d'un siège de six semaines par les forces coloniales françaises, puis en 1968 lors de la guerre du Vietnam. 

Tourisme Loisirs en Thailande

24Life Magazine

24Life est un magazine voyage et lifestyle sur l’Asie du Sud-est imprimé en Thaïlande et distribué dans la région (bilingue anglais et chinois)
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Chris mer 27/02/2019 - 02:00

Dans cet article, somme toute fort intéressant, vous semblez oublier qu'il existe également un patrimoine culturel immatériel de l'Unesco. En 2018, le Khon a été inscrit sur cette liste. https://culturebox.francetvinfo.fr/patrimoine/unesco-21-nouveaux-inscrits-au-patrimoine-culturel-immateriel-de-l-humanite-282627 Sur un autre ordre d'idée, on pourrait aussi questionner pourquoi le Grand Palais de Bangkok ou d'autres sites de Rattanakosin ou de Thonburi ne sont pas inscrits sur la liste de L'Unesco.

Répondre

Expat Mag

Singapour Appercu

J. Bonet et Y. Le Goff - Stop à l’exploitation sexuelle des mineurs

Si l’exploitation sexuelle des mineurs existe depuis des siècles, différents facteurs sont à l’origine de son aggravation et de sa sophistication à l’heure actuelle.