Mercredi 21 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Bloomberg 20 millions de dollars pour la lutte anti-tabac

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec AFP | Publié le 15/08/2018 à 00:00 | Mis à jour le 15/08/2018 à 03:10
Photo : Nithi Anand -
Bloomberg lutte anti-tabac

La Fondation du milliardaire et ancien maire de New York Michael Bloomberg a dévoilé mardi les noms des organisations choisies pour diriger STOP, une ONG dotée de 20 millions de dollars sur trois ans, chargée de dénoncer les "pratiques trompeuses" de l'industrie du tabac.

L'Université de Bath (Royaume-Uni), le Centre mondial pour la bonne gouvernance dans la lutte anti-tabac (Thaïlande) et l'Union internationale contre la tuberculose et les maladies respiratoires (Paris) dirigeront "collectivement un nouveau groupe mondial de surveillance de l'industrie du tabac: STOP (Arrêt des organisations et des produits du tabac)".

L’université de Bath abrite un Groupe de Recherche dans la Lutte Anti-Tabac spécialisé dans les enquêtes poussées sur le tabac et opère le site tobaccotactics.org qui répertorie plus de 750 portrait de personnes et organisations liées au secteur.

En Thaïlande, le Centre mondial pour la bonne gouvernance dans la lutte anti-tabac (GGTC) est un organisme basé au sein de l’École d'études mondiales de l’université Thammasat qui, selon Forbes, a déjà mis en place toute une série d’outils et de ressources concernant l’industrie du tabac. L’une des composantes du GGTC est l’Alliance pour la Lutte Anti-Tabac en Asie du Sud-Est (SEATCA), qui établit l’Indice d’Interférence de l’Industrie du Tabac, un rapport qui s’attache à mettre au jour les efforts et stratégies déployés par l’industrie du tabac pour contrecarrer la lutte anti-tabac dans la région, notamment les initiatives soi-disant bien intentionnées dissimulant des objectifs plus sombres. 

Enfin, l'Union internationale contre la tuberculose et les maladies respiratoires (L'Union), basée à Paris, est une vieille organisation scientifique forte de 500 experts repartis dans une douzaine de bureaux dans le monde. Œuvrant depuis plus de dix ans en collaboration avec les gouvernements et la société civile pour réduire la consommation de tabac dans 50 pays, l’Union produit, via l’un de ses affiliés Vital Strategies, l’Atlas du Tabac, une ressource en ligne répertoriant les statistiques nationales et internationales ainsi que les mesures gouvernementales de santé publique.

STOP publiera des rapports d'investigation détaillant les "stratégies trompeuses" de l'industrie du tabac et fournira des outils et du matériel de formation aux pays à revenu faible ou intermédiaire pour lutter contre son influence.

"STOP protégera les consommateurs en mettant en lumière les manoeuvres sournoises de l'industrie du tabac, y compris le marketing ciblant les enfants", estime Michael Bloomberg, ambassadeur mondial de l'OMS pour les maladies non transmissibles et fondateur de Bloomberg Philanthropies.

La fondation de l'ex-maire de New York, Bloomberg Philanthropies, a engagé près d'un milliard de dollars depuis 2007 pour lutter contre le tabagisme dans le monde, précise cette dernière.

"L'industrie du tabac est un obstacle majeur à la lutte mondiale contre le cancer et les maladies cardiaques", commente le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) dans un communiqué de la fondation.

Michael Bloomberg, ex-fumeur, avait annoncé ce projet à l'occasion de la 17e Conférence mondiale "Tabac ou santé" en mars au Cap, en Afrique du Sud.

Près de 80 % du milliard de fumeurs que compte la planète vivent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire, selon l'OMS. L'épidémie de tabagisme tue plus de 7 millions de personnes chaque année, selon cet organisme des Nations-Unies.
 

0 Commentaire (s)Réagir