La BoT réaffirme que l'inflation thaïlandaise atteindra son pic au T3

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 06/09/2022 à 00:00 | Mis à jour le 08/09/2022 à 01:53
Photo : Reuters (archives) - Le gouverneur de la Banque de Thaïlande (BoT), Sethaput Suthiwartnarueput

L'inflation thaïlandaise devrait culminer au 3e trimestre et dépasser 6% sur l’année, mais la banque centrale fera le nécessaire pour neutraliser le moteur de l'inflation, a déclaré lundi son chef.

Le gouverneur de la Banque de Thaïlande (BoT), Sethaput Suthiwartnarueput, a déclaré lundi lors d'un séminaire que l'inflation était induite principalement par l'offre, que les projections à long terme se situaient toujours dans la fourchette cible de la banque centrale et qu’il y avait peu de risques d’entrer dans une spirale prix-salaires.

L'indice global des prix à la consommation (IPC) de la Thaïlande a augmenté de 7,86% en août par rapport à l'année précédente, sa hausse la plus forte en 14 ans et relativement dans les prévisions. Lundi, le ministère du Commerce a déclaré que l’IPC pourrait avoir atteint son pic, suggérant une baisse prochainement.

La deuxième économie d'Asie du Sud-Est se redresse progressivement et devrait connaître une croissance d'environ 3% cette année et de 4% l'année prochaine, avec des risques de baisse moins importants que dans d'autres pays, a déclaré Sethaput Suthiwartnarueput, ajoutant que le secteur du tourisme se redressait avec 8 à 10 millions de voyageurs étrangers attendus pour 2022.

La BoT, le mois dernier, a relevé son taux d'intérêt directeur pour la première fois en près de quatre ans pour contrer l'inflation. Les économistes s'attendent à une nouvelle hausse, lors de la prochaine réunion du comité de politique monétaire de la BoT le 28 septembre, mais la BoT a assuré que celle-ci serait progressive.

Le gouverneur de la Banque centrale thaïlandaise a déclaré que d’autres hausses de taux seraient nécessaires pour garantir une reprise continue et contrôler l'inflation, soulignant toutefois que des augmentations agressives ne convenaient pas à l'économie thaïlandaise dans son état actuel.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale