Asalaha Bucha et Khao Phansa, grands jours pour les bouddhistes

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 13/07/2022 à 00:00 | Mis à jour le 13/07/2022 à 03:14
Photo : courtoisie TAT - La période d'Asalaha Bucha et de Khao Pansa est l'occasion de voir de magnifiques chars de bougies sculptées
Le Festival bougies en Thailande

Ce mercredi 13 juillet, les Thaïlandais commémoreront l’anniversaire du sermon initial du Bouddha à l’occasion d’Asalaha Bucha. À partir du lendemain, jour de Khao Phansa, les moines devront respecter une retraite de trois mois propice à l'étude et la méditation, durant laquelle ils recevront toutes sortes d'offrandes de la part des fidèles.

 

Le 13 juillet correspondra cette année avec le jour d'Asalaha Bucha, qui commémore l'anniversaire du sermon initial du Bouddha fait à ses cinq premiers disciples à Sarnath en Inde et le premier Sangha (rassemblement de bouddhistes). Cette journée coïncide également avec la pleine lune du huitième mois lunaire.

Le lendemain, le jour de Khao Phansa marquera le début du carême bouddhique qui correspond à l'entrée dans la saison des pluies.

Jusqu'au jour du Ork Phansa (littéralement la sortie de la saison des pluies), en octobre, les moines devront rester aux abords du temple, pour se concentrer d'avantage à l'étude, la méditation et à l'éducation des novices qui choisissent en grand nombre cette période pour leur cérémonie d'ordination. "De son vivant, le Bouddha ne voulait pas que les bonzes sortent à cette période pour éviter d'endommager les cultures," explique Sodchuen Chaiprasathna, professeure de français à la retraite.

 

Des offrandes de bougies pour éclairer les moines

Le carême bouddhique est aussi l'occasion pour les pratiquants d'apporter régulièrement aux moines, qui ne peuvent se déplacer pour mendier, des offrandes sous forme d'argent, de nourriture ou de bougies ("thien" en thaïlandais). Asalaha Bucha et Khao Phansa sont des fêtes religieuses très importantes pour les Thaïlandais, et certains fidèles passeront la semaine dans un temple pour méditer.

Traditionnellement, les bouddhistes amenaient des bougies aux temples parce qu'il n'y avait pas d'électricité et qu'elles étaient la seule source de lumière des moines pendant la saison des pluies.

Marque de respect envers Bouddha, les moines et les ancêtres, l'offrande de bougies prend une dimension supplémentaire lors des grandes processions organisées dans tout le pays. Durant celles-ci, des chars transportant des bougies grandioses et sculptées par des artistes, moines ou fidèles défilent dans les rues.

C'est à Ubon Ratchathani, dans le Nord-est du pays, qu'ont lieus les plus célèbres processions lors du festival annuel des bougies qui se tiendra cette année du 11 au 17 juillet. Ces parades sont visibles dans d'autres régions du pays à cette période. 

Asalaha Bucha et Khao Phansa mercredi et jeudi sont deux jours fériés qui donneront lieu à un long week-end, le vendredi ayant été déclaré chome pour faire le pont. Durant ces deux jours, l'alcool ne peut généralement pas être vendu, mais cette interdiction est parfois contournée dans les lieux de sortie fréquentés en majorité par des étrangers.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale