TEST: 2238

ARMEE – La Thaïlande achète 50 chars Leclerc contre du durian

Par Pierre QUEFFELEC | Publié le 01/04/2011 à 00:00 | Mis à jour le 15/12/2018 à 16:17
Photo : Poisson d'Avril !
poiscail_400

Après avoir acheté six sous-marins allemands, l'armée thaïlandaise a confirmé l'achat de 50 chars Leclerc d'occasion, en échange de 100.000 tonnes de durian, d'une valeur de 120 millions d'euros.

Les négociateurs parisiens ont dans un premier temps hésité face à l'offre thaïlandaise. Mais lorsque la Thaïlande leur a proposé le lot de poulets congelés destinés à payer des avions de chasse F-16 refusé en 2005 par les Américains, les négociateurs ont accepté le chargement du fruit réputé pour sa saveur un peu trop prononcée pour le palais français. La France, qui peine à exporter ses chars Leclerc, a accueilli cet accord de principe avec grand soulagement. Les diplomates français de Bangkok ont pour leur part exprimé leur fierté. "Leclerc est un nom breton, nous sommes tous très fiers ici à l'ambassade", ont tenu à souligner à l'unisson l'ambassadeur Gildas Le Lidec, le chef de la mission militaire, Yann Dirou, et le chargé d'Affaires de l'ambassade, Yann Pradeau. Les vendeurs d'armement français sont actuellement en difficile négociation avec le Qatar sur un lot d'une quarantaine de chars Leclerc usagés, rapportait le 14 mars le journaliste Jean-Dominique Merchet de Libération. Côté thaïlandais aussi, cette acquisition est une bonne nouvelle pour les militaires qui cherchaient désespérément de nouveaux "jouets" que le Cambodge n'a pas. L'armée thaïlandaise a acquis ces derniers mois pas moins de six sous-marins allemands U-206 d'occasion forts de 6 à 7 ans d'espérance de vie, 200 tanks T-84 Oplot d'Ukraine, des avions de chasse Saab Gripen de Suède, un dirigeable indirigeable, et des détecteurs d'explosifs sans capteurs.

Poisson d'Avril !

Pierre-Queffelec-vignette-2018

Pierre QUEFFELEC

Originaire du sud de la France, il fait ses premières armes dans le journalisme avec la Nouvelle République des Pyrénées en 1996. Arrivé en Thaïlande en 2004, il est en charge des opérations du bureau de Bangkok depuis janvier 2006.
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale