La Thaïlande signale plus de 100 morts du Covid-19 en 24 heures

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 11/04/2022 à 00:00 | Mis à jour le 11/04/2022 à 04:46
Photo : Reuters
Traitement-Covid-Thailande

Le nombre de décès du Covid-19 a passé la barre des 100 morts dimanche, a indiqué le ministère thaïlandais de la Santé, soulignant que le nombre de cas d’infection au coronavirus restait stable.

La Thaïlande a enregistré 108 décès du Covid-19 en 24h dimanche, un record depuis l’émergence du variant Omicron, moins virulent mais plus contagieux que son prédécesseur le Delta, a annoncé dimanche matin le ministère de la Santé.

Les autorités sanitaires ont précisé que 85 à 90% des décès sont survenus chez des malades très vulnérables tels que les personnes âgées et celles ayant des comorbidités.

Le ministère de la Santé, qui avait annoncé le mois dernier qu’il retirerait de ses statistiques du Covid-19 les décès survenus chez des malades testés positifs au coronavirus mais morts d’autres causes, n’a pas précisé si les derniers chiffres comprenaient toujours ou non ces erreurs de comptage qu’il situe entre 10 et 30% du total.

Le nombre de tests RT-PCR positifs au coronavirus s’est pour sa part établi dimanche à 25.139 cas, ce qui semble confirmer une stabilisation de l’épidémie, même si les autorités s’attendent à ce que le nombre de cas triple voire quadruple après les fêtes de Songkran, le nouvel an bouddhique, qui aura lieu du 13 au 15 avril.

La Thaïlande, qui espère déclarer le Covid-19 maladie endémique d’ici juillet, vise un ratio de 0,1% de morts par rapport au nombre d’infections.

Or, le département de contrôle des maladies indique sur son site quelque 23.199 cas d’infections révélés par des antigéniques, ce qui porterait le total de cas positifs au Sars-CoV-2 recensés en 24 heures à 48.338, soit un ratio de 0,2%. Toutefois, le bilan officiel du Covid-19 ne prend en compte que les résultats de test RT-PCR.

Quoiqu’il en soit, l’épidémie actuelle demeure à ce jour bien moins virulente que celle qui a causé la mort d’un peu plus de 20.000 personnes l’an dernier dans le royaume avec un pic de 312 décès et plus de 23.000 cas d’infection signalés en 24 heures en août (sous réserve de la correction du bilan annoncée par le ministère de la Santé).

A l’approche des célébrations du nouvel bouddhique qui suscitent des rassemblements familiaux à travers tout le pays, les autorités ont intensifié leur campagne d’incitation à la vaccination pour les personnes les plus vulnérables. Pour l’heure, un peu plus de 72% de la population a reçu un vaccin anti-Covid-19.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale