Lundi 29 novembre 2021
TEST: 2238

La Thaïlande veut le remède antiviral contre le Covid-19 de Merck

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 06/10/2021 à 00:00 | Mis à jour le 06/10/2021 à 10:38
Photo : Merck & Co Inc/via REUTERS - Merck envisage de produire l’équivalent de 10 millions de traitements au Molnupiravir d'ici la fin 2021
Molnupiravir-Covid-Thailande

Toujours en quête de solutions alternatives, le gouvernement thaïlandais est en pourparlers avec le laboratoire Merck & Co pour acheter 200.000 boîtes de traitement antiviral expérimental anti Covid.

Le directeur du Département thaïlandais des services médicaux, Somsak Akksilp, a déclaré lundi à Reuters que la Thaïlande travaillait actuellement sur un accord pour l’achat du médicament antiviral connu sous le nom de Molnupiravir.

La Corée du Sud, Taïwan et la Malaisie ont également dit être en discussion pour acheter le remède, et les Philippines mènent un essai sur le produit, espérant que cela débouchera sur une autorisation d’utilisation dans le pays.

Chacun des pays cités a refusé de donner des détails sur les négociations.

L’engouement pour commander le médicament intervient après que les données provisoires des essais cliniques publiées vendredi ont indiqué que le Molnupiravir pourrait réduire d'environ 50% les risques d'hospitalisation ou de décès pour les patients à risque de complications graves dues au Covid-19.

La gélule de Molnupiravir, conçue pour introduire des erreurs dans le code génétique du coronavirus (SARS-CoV-2), deviendraient ainsi le premier médicament antiviral oral créé pour combattre le Covid-19, même si des médicaments antiviraux existants ont été utilisés depuis le début de l’épidémie pour combattre le développement de la maladie.

Certains pays asiatiques comme la Thaïlande ont toujours gardé un esprit ouvert face à la pandémie, traitant dans un premier temps leurs malades avec les traitements disponibles dans leur pharmacopée, et déployant des recherches locales pour trouver d’éventuelles solutions plus efficaces, sans tout miser sur le vaccin.

"Nous travaillons actuellement sur un accord d'achat avec Merck qui devrait être finalisé cette semaine (…) nous avons pré-réservé 200.000 boîtes", a déclaré Somsak Akksilp.

Il a déclaré que les gélules pourraient arriver dès le mois de décembre, mais le Molnupiravir doit encore obtenir l'approbation de l'agence américaine de contrôle des médicaments et des produits alimentaires (FDA) ainsi que celle de la FDA thaïlandaise.

La Thaïlande subit depuis six mois une troisième épidémie de SARS-CoV-2 particulièrement tenace et bien plus virulente que les deux précédentes, mais le nombre de cas quotidiens d’infection est passé sous la barre des 10.000 lundi, une première depuis la mi-juillet. 

Le royaume a vacciné environ 31% de la population, mais devant le manque d’efficacité de certains vaccins, des rappels ont été recommandés dans certains cas.

Merck a déclaré qu'il envisageait de produire l’équivalent de 10 millions de traitements d'ici la fin 2021 -la posologie serait de 40 gélules par traitement selon le New York Times. Le laboratoire a un contrat avec le gouvernement américain pour fournir 1,7 million de traitements de Molnupiravir au prix de 700 dollars (USD) l’unité.

La société pharmaceutique a déclaré qu'elle prévoyait d’appliquer une tarification échelonnée en fonction des revenus des pays.

0 Commentaire (s) Réagir