La Thaïlande exulte un peu vite du bilan de la protection des tigres sauvages

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 01/08/2022 à 00:00 | Mis à jour le 02/08/2022 à 06:37
Photo : DNP-Panthera-ZSL-USFWS-AsECF-RCU via REUTERS - Un réseau de cameras munies de détecteurs de mouvement permet de mieux recenser et géolocaliser les populations de tigres en Thaïlande.
Tigre-Sauvage-Thailande-camera

Le ministère thaïlandais de l’Environnement s’est félicité samedi des résultats de la politique de protection du tigre sauvage mise en place en 2010, non sans occulter certains faits contradictoires.

Le ministère thaïlandais de l’Environnement a diffusé samedi un communiqué largement repris par la presse locale louant les résultats de la politique de protection du tigre sauvage mise en place en 2010.

Selon le communiqué, le ministre des Ressources naturelles et de l'Environnement, Varawut Silpa-archa, a déclaré vendredi lors de la 4e Conférence ministérielle asiatique sur la conservation du tigre, un événement commémorant la Journée internationale du tigre, que le royaume avait été plébiscité par ses voisins pour son efficacité dans la protection de ses félins.

Un bilan qu’il a attribué au Thailand Tiger Action Plan 2010-2022, une politique qui, selon lui, "a permis au pays d’avoir aujourd’hui le plus grand nombre de tigres sauvages en Asie du Sud-Est", soit un peu moins de 150 - les années 2010 et 2022 correspondent chacune à l'année du Tigre selon le calendrier chinois.

La population de tigres en déclin

Outre le fait que l’Indonésie, certes plus vaste mais faisant tout de même partie de l’Asie du sud-est, a toujours une population trois fois plus importante et que celle de la Malaisie doit être à peu près équivalente selon les dernières estimations, le ministre a omis de rappeler que l’objectif de ladite politique thaïlandaise de protection consistait à augmenter de 50% le nombre de félins entre 2010 et 2022. Or, la population a au contraire baissé depuis 2010, lorsque le nombre de tigres était estimé entre 190 et 250 tigres à l'état sauvage. A mi-parcours, en 2016, le chiffre était de 189.

Même si la Thaïlande a effectivement enregistré un certain nombre de progrès encourageants dans le domaine de la protection de l’animal ces dernières années, un rapport du World Wildlife Fund (WWF) soulignait l’an dernier que "les populations de tigres en Asie du Sud-Est ont diminué à un rythme alarmant malgré les promesses [des pays de la région] d'augmenter leur nombre il y a dix ans".

Et un an plus tard, les chiffres ne semblent toujours pas indiquer de reprise, au mieux une stagnation.

Selon les estimations du Département thaïlandais des parcs nationaux, de la faune et de la flore, la population de tigres en Thaïlande était estimée entre 145 et 177 spécimens en 2021, et le ministre vendredi a évoqué 148-149 spécimens répertoriés en 2022 à l’aide d’un réseau de caméras installées dans les réserves naturelles.

L’Inde a pour sa part plus que doublé la population de tigres sauvages ces dernières années, passant d’environ 1400 spécimens en 2006 à près de 3.000 en 2018.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale