Des Thaïlandais apprennent à leurs dépens le risque de voyager sous cannabis

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 05/08/2022 à 00:00 | Mis à jour le 05/08/2022 à 04:57
Photo : REUTERS / Athit Perawongmetha - La dépénalisation du cannabis en Thaïlande a suscité une vague d’engouement pour la plante, mais d’autres pays comme la Malaisie la considèrent toujours comme une drogue
Un magasin de cannabis à Bangkok

Trois Thaïlandais voyageant en Malaisie ont eu la mauvaise surprise de se voir incarcérés après avoir été simplement testés positif au cannabis, la Malaisie faisant toujours la guerre à la plante

Trois Thaïlandais, qui voyageaient en Malaisie depuis la province de Satun, ont été placés en cellule à un poste frontière entre les deux pays le week-end dernier, après qu’un test d’urine a révélé des traces cannabis dans leur système.
Selon la chaîne thaïlandaise Amarin TV, les trois hommes auraient été détenus au poste de police de Wang Kelian pendant trois jours et condamnés à une amende équivalente à 50.000 bahts.

La Thaïlande, devenue en 2018 le premier pays d'Asie du Sud-Est à légaliser la marijuana à des fins médicales, a entièrement dépénalisée son utilisation en juin, générant une explosion de la vente et de la consommation de la plante sous diverses formes dans tout le royaume. Mais d’autres pays de la région comme la Malaisie classent toujours le cannabis dans la catégorie des narcotiques, et sa consommation comme sa possession peuvent être passibles de lourdes peines.

Le media Thai Newsroom souligne que depuis que le royaume a retiré le cannabis de la liste des stupéfiants, la police et l’armée malaisiennes ont renforcé leur niveau de vigilance à tous les postes frontières, effectuant des tests d'urine et examinant rigoureusement bagages et véhicules des voyageurs pour ne pas laisser entrer dans le pays du cannabis sous quelque forme que ce soit.
 

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale