Une rappeuse à Coachella déclenche une ruée sur la mangue au riz gluant en Thaïlande

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 25/04/2022 à 00:00 | Mis à jour le 25/04/2022 à 03:55
Photo : REUTERS/Soe Zeya Tun - le magasin Mae Varee, près de la station de métro aérien Thong Lor, a été pris d'assaut le 21 avril
Magasin-Mangue-riz-gluant-Bangkok

Les stands de mangue au riz gluant, dessert prisé en Thaïlande, ont été pris d’assaut ce week-end par les fans de la rappeuse Milli après qu’elle en a dégusté sur scène, suscitant un effet de mode

Comme un seul homme, les fans de la rappeuse thaïlandaise Milli se sont jetés sur les stands de mangue au riz gluant à Bangkok ce week-end, après que la délicieuse chanteuse de 19 ans s’est exhibée sur la scène du festival de Coachella aux États-Unis en mangeant de ce dessert populaire en Thaïlande pendant l’interprétation d’une de ses chansons intitulée "Khao Niaw Mamuang" (ข้าว เหนียว มะม่วง), ou riz gluant avec de la mangue - les francophones disent Mangue au riz gluant.

Milli, de son vrai nom Danupha Khanatheerakul, est la première artiste solo thaïlandaise à se produire sur le fameux festival de musique pop et indie rock, qui attire chaque année des dizaines de milliers de fans dans la vallée de Coachella en Californie. L’édition 2022 qui avait lieu vendredi 22 avril comprenait des artistes et groupes renommés tels que Harry Styles, Billie Eilish ou encore Swedish House Mafia.

Après son passage sur scène largement diffusé sur les réseaux sociaux, les ventes de "Khao Niaw Mamuang" en Thaïlande ont explosé, ainsi que le nombre de selfies et autres vidéos sur les réseaux sociaux montrant des Thaïlandais dégustant le dessert traditionnel pour le promouvoir à la manière de leur star favorite.

Une longue file d'attente devant un magasin de mangue au riz gluant a Bangkok
Les livreurs faisaient la queue devant les magasins de mangue au riz gluant à Bangkok, le 21 avril 2022. Photo REUTERS/Soe Zeya Tun

Un effet très remarqué qui arrive alors que le Premier ministre Prayuth Chan-O-Cha avait déclaré quelques jours plus tôt que le ministère de la Culture envisageait d'inscrire la mangue au riz gluant sur la liste du patrimoine culturel de l'UNESCO, selon le média local ThaiPBS qui rappelle par ailleurs que la jeune artiste avait fait l'objet d'accusation pour diffmation l'an dernier pour des critiques du gouvernement formulées sur scène.

Vendeurs débordés

Le Khaow niaw Mamuang consiste en une mangue douce accompagnée de riz gluant sucré arrosé de lait de coco et se mange généralement pendant les mois les plus chauds de mars et avril.

Dans la capitale Bangkok, on pouvait par exemple voir des dizaines de coursiers-livreurs attendre en file indienne devant le magasin bien connu Mae Varee, près de la station de métro aérien Thong Lor, pour récupérer des commandes en ligne.

"Nous avons dû fermer l’application pour pouvoir faire suivre les commandes avant d’en prendre de nouvelles. Nous l'avons allumée et éteinte, allumée et éteinte toute la journée", a déclaré Thanyarat Suntiparadorn, propriétaire de Mae Varee.

Selon la jeune femme de 29 ans même si c’est la saison des mangues, Milli a contribué à faire bondir les ventes de plus de 100 %.

Les clients ont également afflué vers le quartier chinois de la capitale, où les vendeurs ont dû doubler leurs stocks de mangues pour répondre à la demande.

"J'aime normalement manger de la mangue au riz gluant mais après avoir vu Milli sur scène, j'en mange maintenant presque tous les jours", s’est exclamé Suphakomkao Klaypongpan, un fan âgé de 29 ans.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale