Vendredi 18 juin 2021

Infections en baisse en Thaïlande, l’attention se porte sur Bangkok

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 05/05/2021 à 02:27 | Mis à jour le 05/05/2021 à 09:26
Photo : REUTERS / Soe Zeya Tun - Des habitant du quartier de Klong Toey font la queue pour subir un test de dépistage du coronavirus, à Bangkok, le 4 mai 2021
Coronavirus-file-attente-Klong-Toey

L’épidémie de Sars-Cov-2 semble être sous contrôle sur la majeure partie de la Thaïlande, et les autorités sanitaires concentrent leurs efforts sur la capitale où une vaccination d’urgence a démarré

La Thaïlande a lancé mardi une campagne de vaccination d’urgence dans un quartier pauvre du district de Klong Toey à Bangkok, où s’est développé un cluster.

Les autorités sanitaires thaïlandaises visent à vacciner 70% des habitants (50.000 personnes) vivant dans cette zone située près du fleuve, alors que le pays se démène pour contenir une troisième poussée épidémique qui a fait près de 44.000 infections au coronavirus Sars-Cov-2 et un peu plus de 200 morts du Covid-19 depuis début avril.

La Thaïlande fait actuellement face à une recrudescence de cas d’infection et de décès inédite jusqu’ici dans le royaume imputée à un variant (B.1.1.7) hautement transmissible. Cette troisième épidémie représente à ce jour environ les deux tiers du bilan Covid-19 du royaume qui a déploré 72.788 cas et 303 décès depuis le début de la pandémie.

Le quartier pauvre de Khlong Toey abrite environ 80.000 personnes vivant dans des petits immeubles ou des baraques de bois et de taule agglutinées les unes contre les autres, une concentration humaine qui inquiète les autorités. Un peu plus de 300 habitants ont été infectés à cet endroit au cours de cette dernière épidémie.

La campagne de vaccination devrait prendre environ deux semaines et les autorités ont également l'intention de tester jusqu'à 1.000 personnes par jour, a déclaré Asawin Kwanmuang, gouverneur de l'administration métropolitaine de Bangkok (BMA).

Un tiers des nouveaux cas depuis avril (14.520) proviennent de Bangkok, ce qui a incité les autorités sanitaires à se concentrer sur la capitale et trois provinces environnantes.

Infections en baisse en province

Dans le reste des 77 provinces de Thaïlande, l’épidémie est déjà sous contrôle, affirment les autorités.

"Les provinces sont en mesure de contrôler l'épidémie et les nouveaux cas d’infection diminuent, il n’y a plus que Bangkok et trois provinces environnantes qui connaissent encore une légère augmentation des infections", a déclaré Opas Karnkawinpong, directeur général du Département de contrôle des maladies, lors d'une conférence de presse.

Outre Khlong Toey, les autorités vont également intensifier les tests dans sept autres communautés densément peuplées de Bangkok pour contenir des foyers épidémiques en développement.

Un nouveau cluster a notamment été identifié dans une usine de la province de Samut Prakan, à la périphérie de Bangkok, où 160 cas d’infection ont été signalés.

Mardi, la Thaïlande a signalé 1.763 nouveaux cas de coronavirus, ce qui traduit une baisse par rapport aux jours précédents, et 27 personnes sont décédées.

Avec 303 décès en 15 mois, la Thaïlande fait partie des nombreux pays dans le monde à avoir un taux de mortalité (0,0004%) due au Covid-19 très bas voire quasi nul, parmi lesquels la Chine, Singapour, ou encore la Nouvelle Zélande.

Vacciner 70% de la population

Malgré tout, le royaume entend vacciner 70% de sa population (69 millions d’habitants) d'ici 2022. 

Le royaume n'a pas encore entamé de campagne de vaccination de masse, mais les autorités disent avoir administré les 2,5 millions de doses du vaccin Sinovac qu'elles ont reçues jusqu'ici, principalement aux professionnels de santé ou aux personnes considérées à risque.

La campagne de vaccination de masse, qui doit démarrer en juin, repose essentiellement sur 61 millions de doses du vaccin AstraZeneca qui doivent être produites localement par Siam Bioscience, un laboratoire appartenant au roi.

Critiquées pour leur lenteur dans la vaccination de masse, les autorités ont intensifié leurs efforts ces derniers jours pour accélérer l’approvisionnement.

Le distributeur de médicaments, Zuellig Pharma, a soumis une demande d'autorisation d'importation et d'utilisation d'urgence du vaccin Moderna en Thaïlande, a déclaré à Reuters une source du ministère de la Santé.

S'il est approuvé, ce serait le quatrième vaccin autorisé pour une utilisation d’urgence en Thaïlande.

Le gouvernement thaïlandais a également entamé des discussions avec des représentants de Sinopharm au sujet de son vaccin, selon le ministre de la Santé Anutin Charnvirakul.

La Thaïlande a aussi contacté le laboratoire indien Bharat Biotech ainsi que Johnson & Johnson, Pfizer et les fabricants de Sputnik V.
 

2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

ROBERT mer 05/05/2021 - 10:14

Mais c'est quoi cet article ???? Au lieu de reproduire les délires des " junta boys " dans leurs prochaines prévisions , il serait  souhaitable d'analyser juste un peu plus les chiffres communiqués . Non les infections ne sont pas en baisse , aujourd'hui encore plus de 2100 enregistrées , ou alors peut être moins de tests réalisés pendant les jours fériés , ceci est plus probable. Vacciner 70 % d'ici 2022 !!! ils ne disent pas comment . Soit comment vacciner 50 M de personnes en 8 mois , soit 6  M par mois ou encore 210 000 par jour . Le rendement d'aujourd'hui est proche ( dans le meilleur des cas de 5 à 10 000 par jour ) faute de vaccin et encore avec l'aide du Chinois Sinivac dont l'efficacité ( 50% ) est très loin de celle du virus provenant du même pays. .La bonne info est celle d' Astrazeneca qui doit être produit localement par "Siam Bioscience " au mois de juin de cette année ( pourquoi tant de retard ) !!! Ce laboratoire appartenant en partie à la couronne . Autre exemple interressant , celui de Khlong Toey . Les autorités pensent vacciner 80 000 personnes en 14 jours soit environ 6000 par jour dans une campagne accélérée !! Ce chiffre est plus proche de la réalité et du maximum de leur capacité aujourd'hui.

Répondre
Commentaire avatar

GéBé jeu 06/05/2021 - 04:31

Sinovac ok mais pas reconnu par les autorités européennes ! Quid pour les européens voulant voyager en Europe ? AstraZeneca bonne nouvelle ? Certes reconnu par les autorités européennes mais personne n’en veut en Europe pour cause de thromboses. Reste moderna , pfitzer ... réflexions provisoires tant le paysage est ... mobile ... en attendant que cesse le mutisme des services consulaires de l’ambassade de France

Répondre