Le chef de la junte fait suspendre le gouverneur de Bangkok

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec AFP | Publié le 25/08/2016 à 22:00 | Mis à jour le 15/03/2022 à 05:17
Sukhumbhand-Paripatra-350

Le chef de la junte thaïlandaise a invoqué une loi d'exception jeudi pour suspendre le gouverneur de Bangkok, Sukhumbhand Paribatra, le temps que soit menée une enquête pour corruption. Il s'agit d'un camouflet pour ce personnage politique très influent dans la capitale et apparenté à la famille royale, mais qui s'est rendu impopulaire auprès de l'élite au pouvoir au cours des dernières années

Sukhumbhand Paribatra, parent éloigné de la très respectée famille royale thaïlandaise, fait l'objet d'une enquête pour malversations en lien avec un très onéreux spectacle son et lumière devant la mairie de la capitale pour le nouvel an qui avait coûté la somme de 1,1 million de dollars.

Le gouverneur qui en est à son deuxième mandat a été récemment "désavoué" par les membres de son propre parti, le Parti Démocrate, par rapport à cette affaire et une série d'autres tractations obscures effectuées par son administration qui ont amené certains députés à appeler la junte à le punir.

Le Parti Démocrate rassemble les pro-establishment, alliés traditionnels des militaires qui se sont emparés du pouvoir en mai 2014 après avoir neutralisé le principal parti d'opposition, le Puea Thai.

"Bien que l'enquête en cours ne soit pas encore concluante, il s'agit d'une affaire de haut niveau," lit l'injonction signée par le chef de la junte Prayuth Chan-O-Cha, ajoutant que le gouverneur serait suspendu sans solde pendant toute la durée de l'enquête.

Sukhumbhand était en déplacement en Corée du Nord lorsque la junte a émis cette injonction jeudi selon un porte-parole de son bureau.

Le gouverneur de Bangkok a bien entendu nié les accusations au début de l'enquête et a même défendu l'installation luminescente, soulignant qu'elle avait attiré des touristes et aurait généré environ 10 millions de bahts de retombées pour les vendeurs de rue et les petits commerces.

Sa suspension a été déclarée dans le cadre de l'article 44, une loi controversée qui donne au cher de la junte des pouvoirs exceptionnels lui permettant de prendre n'importe quelle décision avec effet immédiat au nom de la sécurité nationale.

Il s'agit d'un des derniers d'une série de scandales de corruption au sein des élites conservatrices protégées par une junte qui avait juré de combattre la corruption en arrivant au pouvoir.

Sukhumbhand Paribatra est un parent éloigné de la famille royale -son nom doit en principe être précédé des initiale MR pour le titre de noblesse Mom Rajawongse.

Lire aussi

Avec AFP jeudi 25 août 2016

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale