TEST: 2238

COBRA GOLD – La Thaïlande et les Etats-Unis lancent 10 jours de manœuvres grandeur nature

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec AFP | Publié le 14/02/2017 à 23:00 | Mis à jour le 03/08/2020 à 05:01

Les Etats-Unis et la Thaïlande ont lancé mardi "Cobra Gold", les fameuses man?uvres militaires annuelles, alors que l'Asie reste plongée dans l'incertitude quant à la direction que va prendre la politique étrangère américaine.

Ces jeux de guerre grandeur nature impliquant des journées d'exercices épuisants et parfois épouvantables dans la jungle thaïlandaise, sont les plus importantes man?uvres menées par les Etats-Unis en Asie.

"Cobra Gold" a été maintenu malgré les tensions entre Bangkok et Washington depuis le coup d'Etat de 2014, l'administration Obama ayant coupé dans le soutien militaire américain en attendant le retour à la démocratie dans le royaume.

Il faut dire que les Etats-Unis sont également soucieux de ne pas trop pousser leur vieil allié sud-est asiatique dans les bras de la Chine.

Cette année, Washington a envoyé le chef des forces américaines du Pacifique, l'Amiral Harry Harris ?l'officier le plus gradé à se rendre en Thaïlande depuis le coup d'Etat- pour assister à l'ouverture de Cobra Gold mardi.

Ce dernier a réitéré le souhait des Etats-Unis de voir le retour à un régime démocratique, une perspective que la junte a reporté maintes fois.

"Nous attendons avec beaucoup d'intérêt de voir la Thaïlande redevenir une démocratie florissante car nous avons besoin d'une Thaïlande forte et stable en tant que partenaire," a-t-il déclaré.

Cette année, les dix jours de man?uvres militaires démarrent dans l'incertitude quant au rôle qu'entendent jouer les Etats-Unis de Donald Trump dans la région.

Il n'est toujours pas certain que le nouveau président américain revienne sur la fameuse stratégie du "pivot" asiatique de son prédécesseur, qui consistait à accroitre les liens militaires et commerciaux dans la région pour contrebalancer l'influence croissante de la Chine dans la région.

On s'attend également à voir une administration Trump tenir une ligne plus souple vis-à-vis des droits de l'homme, ce qui peut laisser la junte thaïlandaise et d'autres régimes autoritaires dans la région espérer à quelque peu de répit .

Quelque 3.600 effectifs américains sont  attendus dans les provinces de Chonburi et Nakhon Ratchasima pour Cobra Gold aux côtés de soldats singapouriens, japonais, sud-coréens, indonésiens et malaisiens.

Selon la porte-parole de l'ambassade américaine à Bangkok, Melissa Sweeney, les exercices cette année seront centrés sur l'assistance humanitaire et les secours lors de catastrophes.

Avec AFP mercredi 15 février 2017

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale