TEST: 2238

La banque thaïlandaise SCB investit 100 millions USD dans Akulaku en Indonésie

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 15/02/2022 à 10:58 | Mis à jour le 21/02/2022 à 03:53
Photo : REUTERS/Athit Perawongmetha
Logo-Siam-commercial-bank-devanture

Siam Commercial Bank a annoncé mardi un important investissement dans la start-up fintech indonésienne Akulaku, dans le cadre de son expansion à l'étranger et dans les nouvelles technologies.

La banque thaïlandaise Siam Commercial Bank (SCB) a annoncé mardi un investissement de 100 millions de dollars dans la start-up fintech indonésienne Akulaku. Une prise de participation qui s’inscrit dans le cadre de l’expansion à l'étranger de l’institution financière et dans son développement vers les nouvelles technologies.

L'année dernière, SCB avait annoncé un vaste plan de restructuration et d’expansion, se fixant comme objectif d’atteindre 200 millions de clients d'ici 2025 sur ses activités en Asie du Sud-Est déployées sur six des marchés de la région.

"Notre investissement dans Akulaku s'inscrit dans notre objectif régional de satisfaire un marché mal desservi en utilisant des innovations numériques", a déclaré dans un communiqué le président de SCB, Arak Sutivong.

En novembre, la banque thaïlandaise avait annoncé l’acquisition pour 537 millions de dollars de Bitkub, plateforme d’échange de crypto-monnaies basée en Thaïlande.

SCB exploite également sa propre application de livraison de nourriture, avec des plans pour ajouter cette année d’autres services tels que ceux liés au voyage.

Akulaku, qui propose des services bancaires numériques et du courtage en assurance, affirme que son service bancaire mobile compte environ 13 millions d'utilisateurs en Indonésie, un pays d'environ 270 millions d'habitants.

La startup indonésienne compte parmi ses investisseurs le groupe Ant, maison-mère du géant Alibaba, du milliardaire chinois Jack Ma, et prévoit d'étendre ses offres en Asie du Sud-Est pour atteindre 50 millions d'utilisateurs d'ici 2025.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale