TEST: 2238

BANGKOK EN BREF - Communauté, Diplomatie

Par Lepetitjournal Bangkok | Publié le 27/07/2007 à 02:00 | Mis à jour le 09/10/2018 à 15:01
Photo : Thavitiya Boonyarat a été décorée la semaine dernière de la médaille de Chevalier de l'ordre du mérite par l'Ambassadeur de France en Thaïlande Laurent Bili (Photo service de presse Ambassade de France en Thaïlande)
ordre du merite

Communauté  - L'ordre du mérite pour quatre thaïlandaises.

L'Ambassadeur Laurent Bili a remis la semaine dernière la médaille de Chevalier de l'Ordre National du Mérite à trois agents thaïlandaises de l'ambassade de France. Il s'agit de mesdames Thavitiya Boonyarat, secrétaire documentaliste du service de presse, Thavisuk Vichittemi, agent comptable, et Walairatana Rumphaikul, assistante du Vice-consul en charge de l'Etat civil, de la nationalité et du notariat. Cette triple décoration arrive quelques jours après celle de madame Angkanit Yingprayoon, assistante du Conseiller de coopération et d'action culturelle. Deuxième Ordre National après celui de la Légion d'Honneur, l'Ordre National du Mérite a été créé en 1963 par le Général de Gaulle pour récompenser les "mérites distingués"civils et militaires. Il est décerné par le Président de la République. En savoir plus sur l'Ordre National du Mérite (www.lepetitjournal.com - Bangkok) vendredi 27 juillet 2007

Diplomatie - Après la Libye, Paris vise la Birmanie.-
Quelques heures après la libération mardi de cinq infirmières bulgares et d'un médecin palestinien de leur prison libyenne, la secrétaire d'État chargée des Droits de l'Homme Rama Yade déclarait espérer obtenir maintenant la libération de l'icône birmane de la démocratie Aung San Suu Kyi. "Cette défenseuse de la démocratie mérite que la France prête davantage attention à sa situation", a expliqué Rama Yade. Prix Nobel de la Paix et âgée de 62 ans aujourd'hui, Aung San Suu Kyi est assignée à résidence depuis bientôt 17 ans par la junte birmane au pouvoir depuis 1962. La secrétaire d'État estime que la France, berceau des Droits de l'Homme, "a le devoir plus que n'importe quel autre pays de défendre les droits fondamentaux". Dans sa déclaration mardi, Rama Yade n'a pas manqué de souligner le rôle joué par le couple Sarkozy dans les négociations avec la Libye. Cela suscite déjà des questions quant à une éventuelle participation de Cécilia Sarkozy, qui n'a aucun statut officiel, dans cette prochaine mission diplomatique. Dans la rubrique opinion du Bangkok Post d'hier, une journaliste américaine installée à Paris questionne d'ailleurs le rôle de l'épouse du président français dans un article intitulé "First lady or first diplomat ?". Lire aussi l'article de Libération du 25 juillet :
Ola pour Sarkozy en Bulgarie, agacement ailleurs en Europe et aussi l'article du Figaro du 24 juillet : "Les infirmières libres en Bulgarie"C.T. (
www.lepetitjournal.com - Bangkok avec AFP) vendredi 27 juillet 2007

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale