Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 0
  • 0

Accès au crédit aux PME et mesures fiscales pour relancer l’économie thaïlandaise

Les ministres thaïlandais en charge des questions économiques ont souligné lundi la nécessité de mesures d’urgence afin d'accélérer la croissance sur le court terme

Loi-Travail-ThailandeLoi-Travail-Thailande
Photo Jean-Louis Duzert
Écrit par La rédaction de Bangkok
Publié le 28 mai 2024, mis à jour le 29 mai 2024

La Thaïlande envisage des mesures à court terme pour relancer son économie perçue pour atteindre cette année 2,5% de croissance seulement, a déclaré lundi le ministre des Finances, Pichai Chunhavajira, à l’issue d’une réunion des ministres en charge des questions économiques.

Celui qui est aussi vice-Premier ministre, nommé fin avril, estime que l’économie thaïlandaise a le potentiel d’atteindre au moins 3,5 % de croissance par an mais qu’elle est actuellement bridée par un certain nombre de facteurs qui doivent être corrigés sans plus attendre.

La Thaïlande, dont le PIB a progressé de seulement 1,5% au premier trimestre 2024, en baisse par rapport au précédent, est économiquement à la traîne par rapport à ses voisins.

En 2023, la croissance du PIB thaïlandais n’a été que de 1,9 %.

Les ministres réunis lundi ont convenu de mettre en place rapidement un certain nombre de mesures dont un accès facilité au crédit pour les petites entreprises, des assouplissements fiscaux et l'accélération des dépenses publiques, ont déclaré des responsables.

Pichai a également fait savoir qu'il rencontrerait le gouverneur de la banque centrale en vue de le convaincre d’abaisser les taux d'intérêt qui ont atteint en septembre 2023 leur plus haut niveau depuis dix ans.

Depuis que les chiffres mensuels de l'inflation sont devenus négatifs en octobre dernier, le Premier ministre, Srettha Thavisin, n’a cessé d’exhorter la Banque de Thaïlande (BoT) et son comité de politique monétaire de réduire le taux d’intérêt directeur, actuellement à 2,5%.

Mais, dans ce qui est perçu comme un bras de fer entre les tenants d’une vision politique à court terme et ceux d’une vision économique à long terme, le gouverneur de la BoT, Sethaput Suthiwartnarueput, a ignoré les arguments du chef du gouvernement, évoquant la nécessité de se prémunir notamment des risques d’une reprise de l'inflation et de ceux liés à la colossale dette des ménages thaïlandais qui s’établit à 91% du PIB.

Les acteurs du marché s’attendent néanmoins à une réduction du taux directeur en milieu d’année, en juin ou en août, après la publication des données économiques du deuxième trimestre et le décaissement retardé du budget 2024.

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions