39% des cadres supérieurs sont des femmes

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 12/03/2012 à 00:00 | Mis à jour le 20/02/2019 à 06:11
Photo : Le taux de femmes cadres supérieurs en Thaïlande par rapport aux hommes a baissé de six points (photo Jean-Louis Duzert)
jeune_femme_thailandaise

Près de quatre cadres supérieurs sur dix en Thaïlande sont des femmes, selon un rapport publié à l'occasion de la Journée internationale de la Femme qui classe le royaume au 2e rang des pays étudiés malgré une mixité en recul. Les magazines Forbes et Newsweek, qui viennent de publier des listes sur les femmes les plus influentes du monde, ont distingué des Thaïlandaises

39% des cadres supérieurs en Thaïlande sont des femmes, a révélé le rapport annuel publié le 6 mars par le cabinet d'audit et de conseil Grant Thornton, deux jours avant la Journée internationale de la femme. Leader mondial l'an passé en terme de pays ayant le plus de femmes dirigeantes avec un taux de 45%, le royaume est désormais deuxième, dépassé par la Russie (46% cette année). La France avec 24%, gagne 3 points comme l'an passé, et se trouve au-dessus de la moyenne mondiale qui est à 21%, en progression d'un point. L'étude, qui s'est intéressée à la situation des entreprises privées dans 40 pays du monde, explique les bons chiffres du royaume par le mode de vie des familles thaïlandaises, souvent rassemblées et dans lesquelles chacun, des enfants aux grands-parents, prend soin des autres. Cette façon de vivre laisserait davantage aux femmes la possibilité de travailler à temps plein.  

Yingluck, une dirigeante qui "secoue" le monde

Le rapport salue également l'élection au poste de Premier ministre de Yingluck Shinawatra, qui est devenue le 3 juillet dernier, la première femme à diriger la Thaïlande. La s?ur de Thaksin fait partie des deux Thaïlandaises présentes dans la liste des 50 femmes qui "secouent" le monde, publiée par Newsweek. Le magazine américain estime que la dirigeante "insuffle un espoir de réconciliation dans le pays". Selon le Bangkok Post qui a rapporté l'information vendredi, l'autre native du royaume à être distinguée est Chiranuch Premchaiporn, rédactrice en chef du site d'information Prachatai.

Accusée d'avoir tardé à retirer en 2008 de son site Internet dix commentaires perçus comme des critiques de la monarchie, elle risque 20 ans de prison et a été saluée pour le combat qu'elle continue de mener en faveur de la liberté d'expression.

Des Thaïlandaises ont également été mises à l'honneur par la liste des 15 femmes d'affaires à surveiller en Asie établie par le magazine Forbes, liste qui comprend deux dirigeantes locales, Nishita Shah et Wandee Khunchornyakong. Nishita Shah est directrice de GP Group, spécialisé dans l'exportation de marchandises. Wandee Khunchornyakong, directrice de SPCG Co. Ltd, a fondé le parc solaire capable de produire le plus d'énergie de ce type en ASEAN.

Yann FERNANDEZ lundi 12 mars 2012

La violence contre les femmes a progressé ces cinq dernières années

La Fondation des Amis des Femmes (FWF) a révélé que plus de 27.000 Thaïlandaises avaient reçu, en 2011, des soins médicaux après avoir été victimes d'agression sexuelle ou de violences conjugales. D'après la Fondation, la violence contre les femmes a progressé ces cinq dernières années, et serait encore sous-estimée en raison de la peur ressentie par certaines de se rendre au commissariat de la police ou à l'hôpital. En 2011, 1.300 femmes ont demandé de l'aide à l'association qui a déjà recensé 500 cas sur les deux premiers mois de l'année seulement. En 2012, 80% des victimes avaient subi des violences domestiques, 20% des agressions sexuelles. La FWF, qui a rendu public ces chiffres lors de la Journée internationale de la femme, a demandé à Yingluck Shinawatra de prendre rapidement des mesures pour protéger les femmes du royaume.

 

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale