Jeudi 22 octobre 2020
Édition Internationale
Édition Internationale

BALADE INCONTOURNABLE- Promenade sur les bords de la Tamise

Par | Publié le 19/10/2011 à 00:00 | Mis à jour le 03/01/2018 à 06:37

 

Réputé pour son riverside, le quartier d'Hammersmith offre une alternative attrayante à la traditionnelle balade sur Southbank qui mène des Houses of Parliament à Tower Bridge. Les Londoniens s'y pressent volontiers au moindre rayon de soleil pour arpenter le Thames Path, une promenade pavée bordée de pubs qui longe le fleuve

Flâner le long de la Tamise est un rituel qui se savoure au gré des saisons : l'été en s'octroyant une halte sur la terrasse ensoleillée d'un pub pour étancher sa soif, l'hiver en s'y réfugiant à l'intérieur pour se réchauffer au coin du feu autour d'un bon chocolat chaud. Les Londoniens affectionnent tout particulièrement la promenade qui s'étend des abords d'Hammersmith jusqu'à Chiswick et Barnes, en suivant la trajectoire de la mythique course d'aviron qui oppose les universités d'Oxford et de Cambridge et relie Putney à Mortlake. Les pubs qui longent le Thames Path sont d'ailleurs des spots privilégiés pour assister à la fameuse régate qui a lieu le dernier samedi de mars ou le premier samedi d'avril, tous les ans depuis 1829.

Hammersmith Bridge

Lorsqu'on arrive du centre d'Hammersmith, on aperçoit au loin l'imposant Hammersmith Bridge, un pont suspendu à l'élégante structure métallique vert et or qui date de 1887 et n'est pas sans rappeler le Pont de Brooklyn à New York. Les teintes utilisées pour recouvrir l'impressionnante structure de fonte sont les nuances emblématiques du grand magasin Harrods, dont l'ancien dépôt de Barnes abrite aujourd'hui des appartements de standing. Le célèbre department store londonien y entreposait ses marchandises et meubles trop volumineux pour être exposés dans le magasin de Knightsbridge. Endommagé à plusieurs reprises par des attentats de l'IRA, le pont est aujourd'hui interdit aux fameux bus à impériale en raison de restriction de poids. Avec à peine 3.6 mètres qui le séparent du fleuve à marée haute, il est aussi connu pour être le pont le plus bas de la Tamise.

Des demeures historiques


Le calme apaisant des abords du fleuve contraste avec l'effervescence du centre-ville. On est conquis par cette atmosphère de village qui fait plus penser à une petite station balnéaire qu'à un des quartiers les plus fréquentés de Londres. La Tamise qui avance et recule au gré des marées, l'odeur particulière qui se dégage du lieu et fait immanquablement penser aux embruns iodés, les mouettes qui crient, virevoltent et plongent sous les yeux des promeneurs, chaque détail nous rappelle que la mer n'est pas bien loin.

Alors que l'on progresse doucement en longeant le lower puis le upper mall, on découvre l'architecture contrastée des demeures qui bordent la promenade. Juste après le pub The Dove se dresse Kelmscott House, une imposante demeure géorgienne où Sir Francis Ronalds inventa le premier télégraphe dans le fond de son jardin en 1816. Fort de sa découverte, ce dernier s'empressa d'offrir son invention au gouvernement britannique qui déclara alors ne pas être intéressé par le procédé. Mais Kelmscott House est surtout connue pour avoir été la demeure londonienne de William Morris, le fondateur du mouvement Arts & Crafts, et dans laquelle mourut le designer britannique. Aujourd'hui résidence privée, le sous-sol accueille néanmoins la William Morris Society et le Kelmscott House Museum. Un peu plus loin se dresse une autre résidence de style géorgien, Linden House, une majestueuse demeure du XVIIIe aisément reconnaissable à sa porte rouge carmin que l'on peut louer pour des évènements privés ou professionnels. L'endroit accueille notamment le London Corinthian Sailing Club, où s'initier aux plaisirs de la navigation.

De l'autre coté du fleuve, on aperçoit le rivage verdoyant de Barnes que l'on peut aisément rejoindre en poussant un peu plus à l'ouest.  Notre promenade nous emmène à proximité de la Fullers's Griffin Brewery à Chiswick, une des deux dernières grandes brasseries londoniennes dont la visite ravira les amateurs de bière. L'occasion d'en savoir plus sur le processus de fabrication des bières brassées par la maison, dont la célèbre London Pride.

A mesure que l'on avance, on observe les rameurs qui filent sur les eaux calmes du fleuve, tandis que les canards et les cygnes voguent imperturbables dans leur sillage. Les plus courageux s'entraînent à l'aviron, d'autres embarquent sur de frêles esquifs et goûtent aux joies du dériveur, d'autres encore s'adonnent au plaisir exquis de siroter un verre de Pimm's ou une pinte de bière en terrasse. Il faut dire que le quartier d'Hammersmith est connu pour ses pubs en bord de rivière.

Tournée des pubs

Première étape sur notre parcours the Blue Anchor, un sympathique pub dont la façade bleue et blanche s'inscrit totalement dans le paysage avec ses tables en bois et ses bancs adossés au muret de la promenade. On y sert des pintes depuis 1722. A l'intérieur, les ancres et les rames accrochées au mur rappellent la tradition d'aviron qui rythme les abords du fleuve depuis le XIXe siècle. Le compositeur Gustav Holst y aurait écrit la majeure partie de son Hammersmith Suite. Depuis, le pub a notamment servi de lieu de tournage pour le film Pile et face avec Gwyneth Paltrow (Sliding Doors). Les promeneurs aiment s'y attabler pour profiter de la vue imprenable sur le pont d'Hammersmith.

Un peu plus loin se trouve un autre pub historique. The Dove est une vraie institution, « the oldest surviving riverside pub in London ». Bâti au XVIIIe siècle, la ruelle étroite par laquelle on y accède est le dernier vestige de l'ancien village d'Hammersmith détruit dans les années 1930. Fréquenté par Ernest Hemingway, il est réputé avoir le plus petit bar de Grande Bretagne (1,27m x 2,39m). Son atmosphère intimiste avec ses poutres en chêne et sa cheminée sont une invitation à la contemplation. Le poète James Thomson, qui avait l'habitude de marcher de sa maison de Richmond jusqu'au pub, y aurait d'ailleurs écrit «Rule Britannia» dans une pièce à l'étage. Encastré entre deux propriétés et accolé au bord de l'eau, le pub bénéficie également d'une superbe terrasse qui donne sur le fleuve, l'endroit idéal pour prendre l'apéritif et observer les rives dans la lumière du soleil couchant.

Un peu plus loin encore se dresse the Old Ship, un autre charmant pub datant du XVIIIe, doté de plusieurs terrasses à l'étage et sur la promenade. Le pub est là encore une destination de prédilection des Londoniens pour observer la course Oxford-Cambridge ou partager un barbecue entre amis. On est tenté de rejoindre les habitués qui prennent un verre assis sur le muret qui fait face au pub. A moins de s'étendre sur l'esplanade d'herbe bien grasse attenante. Le lieu est particulièrement magique quand les abords de l'établissement se parent de couleurs automnales. L'hiver, on se love volontiers dans les confortables canapés chesterfield.

Attablé devant une pinte de bière bien fraîche, on savoure le temps qui passe, la lumière qui change, tout en contemplant le spectacle des passants qui vont et viennent devant nous : le bal incessant des poussettes, les chiens qui se promènent avec leurs maîtres et croisent de vieilles connaissances, les joggeurs venus décompresser après le travail, les cyclistes qui filent à toute allure grisés par la brise légère qui balaye la promenade. Un voile doré enveloppe le rivage. Alors que l'on profite de la douceur de cette fin de journée, on peine à imaginer toute l'agitation qui règne à quelques centaines de mètres de là. Le temps est comme suspendu.

Dîner dans l'un des meilleurs restaurants italiens de Londres

Revigorés par cette petite pause bien méritée, certains en profitent pour s'octroyer une petite parenthèse culturelle au Riverside Studio voisin, en fonction de la programmation théâtrale ou musicale du moment. Les plus gourmands descendent un peu plus vers l'est sur Thames Wharf pour aller dîner au River Café. Situé dans un ancien hangar à avions, ce restaurant étoilé au guide Michelin en 2011 propose une savoureuse cuisine italienne aux parfums authentiques faisant la part belle aux produits de saison. La carte change deux fois par jour et se décline au gré des ingrédients qui viennent directement d'Italie. Si l'établissement se distingue par son design contemporain avec son sol bleu criard, son mur turquoise, son gigantesque four à bois blanc laqué et sa cuisine ouverte sur la salle, il est particulièrement apprécié pour sa terrasse verdoyante face à la Tamise, dont la vue donne sur l'ancien dépôt d' Harrods. Construit en 1894 pour y entreposer les meubles trop volumineux pour figurer dans le grand magasin de Brompton Road, la façade majestueuse de l'entrepôt affiche encore le nom du prestigieux departement store en carreaux de faïence. Considéré par beaucoup comme le meilleur restaurant italien de Londres, c'est ici que fut découvert le chef cuisinier Jamie Oliver à l'époque où il travaillait dans l'établissement. L'adresse, à la fois décontractée et conviviale, a les faveurs de nombre d'artistes britanniques et compte parmi ses habitués l'actrice Thandie Newton, le couturier Paul Smith, ou encore le sculpteur Anish Kapoor. Le restaurant continue de faire l'unanimité malgré le décès en 2010 de sa co-fondatrice Rose Gray, qui a incontestablement laissé son empreinte sur la scène gastronomique londonienne et dont le restaurant perpétue aujourd'hui encore la philosophie.
Autre adresse incontournable du quartier, certes moins prestigieuse que son illustre voisin mais tout aussi sympathique, The Crabtree. Cette ancienne taverne victorienne aujourd'hui convertie en gastropub est une des ces adresses de quartier que l'on aime partager avec des amis. Le beer garden et la somptueuse terrasse qui jouxte la rivière en font un petit bijou local très apprécié des riverains.  
Repu mais le c?ur léger, on clôt cette douce journée par une petite balade digestive, tandis qu'au loin la nuit tombe sur la silhouette majestueuse et scintillante du pont d' Hammersmith.

(Crédits photos : Axelle Duchateau-Gaunand)

Axelle Duchateau-Gaunand - FRENCH TOUCH PROPERTIES, (pour www.lepetitjournal.com/londres) mercredi 19 octobre 2011
www.frenchtouchproperties.com

Retrouvez le début de ce dossier Brook Green ? Hammersmith réalisé par French Touch Properties:
BROOK GREEN - Une enclave de calme au c?ur du vibrant quartier d'Hammersmith
HAMMERSMITH - Entre effervescence citadine et paisible retraite aux abords du fleuve

0 Commentaire (s)Réagir