Dimanche 25 février 2018
Auckland
Auckland
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

SÉISME - Les 10 réflexes à adopter

Par Le Petit Journal Auckland | Publié le 17/11/2016 à 04:53 | Mis à jour le 04/01/2017 à 02:32

Suite au tremblement de terre qui a eu lieu dans la nuit de dimanche à lundi provoquant la mort de 2 personnes, la communauté française présente en Nouvelle-Zélande a manifesté son inquiétude face à ce phénomène tout aussi imprévisible que dangereux.

Lepetitjournal.com revient sur l'événement en vous expliquant les raisons qui font de la Nouvelle-Zélande une zone à risques et vous propose une liste de 10 reflexes à adopter.

 

Petit point géologique :

Le séisme est une catastrophe naturelle où il n'y a pas d'alerte possible, et bien qu'ils soient très rares en France, vous pouvez être amenés à en subir de plus importants en Nouvelle-Zélande.

En effet le pays se situe à la frontière de la plaque tectonique Pacifique et de la plaque Australienne (la « ceinture de feu du Pacifique »). Les secousses sont donc relativement fréquentes à cause des mouvements de ces deux plaques entre elles (plus de 200 chaque année). Alors que certaines sont à peine perceptibles, d'autres sont beaucoup plus violentes et peuvent provoquer des dégâts considérables. Par ailleurs, bien que tout le pays soit concerné par le risque de séisme, certaines régions sont plus exposées que d'autres, selon leur proximité avec les différentes failles actives. C'est notamment le cas de Christchurch et de la faille Alpine (Nelson jusqu'au Fiordland, incluant Wellington).

Certains séismes sont également liés à l'activité volcanique (ici le Tongariro National Park)

 

Les 10 « trucs et astuces » à retenir en cas de séisme :

1. Avant : que vous soyez back-packer ou résident en Nouvelle-Zélande, préparez un petit kit de survie pour pallier au risque d'être bloqué à un endroit en attendant les premiers secours. Le site du gouvernement vous propose une liste d'affaires de première nécessité qui pourraient vous être utiles.

2. Où que vous soyez au moment d'un tremblement de terre, restez où vous êtes jusqu'à ce que les secousses cessent et protégez-vous la tête et le visage.

3. Si vous êtes à l'intérieur : restez à l'intérieur et éloignez-vous des portes et des fenêtres qui pourraient casser en cas de forte magnitude. Dans la mesure du possible réfugiez-vous sous un meuble solide (une table, un lit, un bureau etc.). Agrippez-vous à l'objet sous lequel vous êtes réfugié afin de rester couvert et suivez cet objet en mouvement jusqu'à ce que le tremblement ait cessé.

4. Sinon, accroupissez-vous le long d'un mur solide (mur porteur ou mur intérieur).

5. Si vous êtes à l'extérieur, dirigez-vous vers un endroit dégagé, à l'écart des immeubles et éloignez-vous de la foule et des murs extérieurs. Evitez également les câbles électriques.

6. Si vous êtes au volant d'une voiture ou d'un van, essayez de vous arrêter à un endroit sûr où vous ne bloquerez pas la route afin de laisser la voie libre aux véhicules de secours. Evitez les ponts, les viaducs et les trottoirs bordés d'immeubles. Restez à l'intérieur de la voiture et écoutez la radio pour connaître les directives des services d'urgence.

7. Après : les séismes peuvent entrainer des répliques mais également des tsunamis. C'est pourquoi il est conseillé d'éviter les bords de mer pendant les 24 heures qui suivent le tremblement. Dirigez-vous immédiatement vers l'intérieur des terres ou un terrain plus élevé jusqu'à ce que les autorités aient déclaré la zone à nouveau sûre.

8. Génération Y, c'est le bon moment de vous connecter aux réseaux sociaux ! Informez-vous auprès des radios locales (page Facebook) et du site internet de l'Ambassade de France à Wellington, qui publie régulièrement des points de situation. Suivez également les recommandations de la Défense civile néo-zélandaise (compte Twitter).

9. Vérifier si votre maison (qu'elle soit à roulettes ou pas !) a subi des dommages structurels ou si elle présente d'autres dangers. Contrôlez le gaz, l'eau, l'électricité : en cas de fuite, coupez les alimentations, ouvrez les fenêtres et les portes, éloignez-vous et prévenez les autorités.

10. Rassurez vos proches en France. Et oui, on a tous eu un message d'un parent ou ami qui s'inquiétait ! N'oubliez pas que la situation est souvent plus impressionnante vue de l'extérieur.

 

Vous voulez partagez une expérience, une aventure, des photos et autres récits de voyages ? Ecrivez-nous à auckland@lepetitjournal.com !


La rédaction lepetitjournal.com/auckland ? jeudi 17 novembre 2016

 

Le Petit Journal Auckland

Le Petit Journal Auckland

100 % lifestyle & actus, Le Petit Journal Auckland est LE média numéro 1 et incontournable pour tous les francophones attachés à la Nouvelle-Zélande !
0 CommentairesRéagir

Actualités

IDÉE SORTIE

Agenda du 26 février au 4 mars

Cette semaine, la Freeweek est très hétéroclite et ça fait plaisir ! De la nourriture, au festival des lanternes à l’occasion du Nouvel an Chinois, en passant par un cours de self-défense

Que faire à Auckland ?

IDÉE SORTIE

Agenda du 26 février au 4 mars

Cette semaine, la Freeweek est très hétéroclite et ça fait plaisir ! De la nourriture, au festival des lanternes à l’occasion du Nouvel an Chinois, en passant par un cours de self-défense

Sur le même sujet