TEST: 2237

La radio francophone d'Auckland « Amuse-Gueule » tire sa révérence

Par Madeleine Goujon | Publié le 19/06/2020 à 15:42 | Mis à jour le 20/06/2020 à 04:21
Photo : Une partie de l'équipe de "radioteurs" d'Amuse-Gueule (Photo Facebook Amuse-Gueule)
Amuse-Gueule radio francophone

L’émission de radio francophone d’Auckland, Amuse-Gueule, a annoncé cesser son activité après 20 ans de bons et loyaux services. Leur dernière émission sur les ondes de Planet FM sera ce dimanche 21 juin.

 

 

Lancée en février 2000, la radio « des francophones et des francophiles d’Auckland » proposait jusqu’alors une émission pour rassembler la communauté francophone, tous les dimanches de 18h00 à 19h05 sur Planet FM (104.6). Actualité, cinéma, livres, voyages, mais aussi gastronomie, événements culturels et sportifs, ou encore rencontres étaient abordés par les bénévoles chaque semaine. Une émission qui « s’amuse-gueule » sur des thématiques diverses et variées en direct depuis Auckland.

Impact du confinement lié au COVID-19 en fonction de sa personnalité, témoignages, retour d'expériences, sélection de musiques incontournables, explications de fêtes historiques ou encore revue de nouvelles BD ont pu être présentés dans Amuse-Gueule au cours des dernières années.

Faute de moyens mais aussi d'audimat, Amuse-Gueule a annoncé le 18 juin cesser définitivement l’émission. Un post sur leur page Facebook détaille d'ailleurs plus amplement les raisons de ce choix. Les bénévoles passionnés seront une dernière fois à l’antenne ce dimanche 21 juin. Vous pourrez néanmoins toujours écouter les émissions en rediffusion sur leur page Facebook, leur blog, ou sur Mixcloud ou Planetaudio.

 

 

Madeleine Goujon

Madeleine Goujon

Éprise de problématiques environnementales et culturelles, j’ai une double formation en droit et en journalisme. Pour le moment en télétravail depuis la France, j’espère rejoindre la Nouvelle-Zélande au plus vite.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Auckland !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Nicolas Roger

Rédacteur en chef de l'éditon Auckland.

À lire sur votre édition locale