Mardi 1 décembre 2020

50 millions de litres d'eau potable par jour sont gaspillés à Auckland

Par Madeleine Goujon | Publié le 10/07/2020 à 19:05 | Mis à jour le 11/07/2020 à 08:04
Photo : Le réseau d’eau courante à Auckland aurait un taux de perte réelle supérieur à 13 %, représentant au moins 50 millions de litres d’eau par jour gaspillés (Photo unsplash, Nicolas Comte)
sécheresse Auckland

Alors que les Aucklanders ont été appelés à économiser l’eau ces derniers mois, le média RNZ a révélé que les canalisations d’eau potable à Auckland fuyaient, perdant jusqu’à 50 millions de litres par jour.

« Les canalisation qui fuient à Auckland perdent plus d'eau que la ville n'en économise ». Selon le média RNZ, le réseau d’eau courante à Auckland aurait un taux de perte réel supérieur à 13 %, représentant au moins 50 millions de litres d’eau par jour gaspillés. 

 

 

Connaissant depuis le début de l’année une des périodes de sécheresse les plus graves de l’histoire de la ville, les Aucklanders ont été appelés à économiser 20 litres d’eau par jour. Malgré l’arrivée des précipitations hivernales, le volume d’eau stocké dans les barrages qui alimentent la ville reste inférieur à la normale pour cette période de l’année. Watercare, plus grande entreprise de Nouvelle-Zélande dans le secteur de l'eau et des eaux usées, a prié les habitants à grands coups de campagnes de sensibilisation à continuer d'économiser l’eau, avec un objectif quotidien pour le mois de juillet de 409 000 m3 d’eau, soit 409 millions de litres d’eau par jour.

 

Le système vieillissant des conduites d’eau de la ville, additionné à la contraction du sol lié à la sécheresse auraient néanmoins accentué la fissuration des tuyaux, provoquant de nombreuses fuites d’eau. Interrogée par le média RNZ, une résidente de Torbay, au nord d'Auckland, déclarait ainsi avoir rempli en une minute un seau de 10 litres – représentant 14 000 litres d’eau par jour. Ayant contacté Watercare, la réparation de la fuite n’aurait eu lieu que trois semaines plus tard.

Dû au vaste réseau d’eau courante, la réparation – mais surtout l’identification – des fuites serait complexe et coûteuse selon Lesley Smith, scientifique chez Water New Zealand. Si le taux de perte d’eau est supérieur à 13 % à Auckland, ce taux serait néanmoins inférieur au reste du pays, avec une moyenne de 18 %, pouvant même atteindre les 50 % de perte dans certaines zones rurales.

 

 

L’investissement annoncé par le Gouvernement de 761 millions de dollars pour entretenir, renouveler et moderniser les infrastructures hydrauliques devrait apporter un soulagement important pour les gouvernements locaux en manque de ressources.

 

Madeleine Goujon

Madeleine Goujon

Éprise de problématiques environnementales et culturelles, j’ai une double formation en droit et en journalisme. Pour le moment en télétravail depuis la France, j’espère rejoindre la Nouvelle-Zélande au plus vite.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

L’accent français est-il (toujours) le plus sexy du monde ?

Et si le règne de l’accent français sur la planète sexy était révolu ? C’est en tout cas ce que nous laisse présager un récent sondage sur les accents les plus sexys du monde, réalisé par Time Out.

Sur le même sujet