TEST: 2236

Les traditions grecques qui perdurent de mères en filles

Par Safaa Ngabi | Publié le 30/08/2021 à 05:30 | Mis à jour le 30/08/2021 à 10:16
Photo : D.R
les traditions des mères grecques

Chaque pays a ses principes, valeurs et traditions. La civilisation grecque est l’une des plus anciennes au monde. Elle est donc très variée et très riche sur les domaines de la religion et des coutumes. Cela en devient presque une routine. La population grecque essaye tant bien que mal de garder les traditions avec les générations qui se développent autour de la créativité et de la nouveauté. 

Les traditions grecques de mère en fille
Y.Honorat

 

Katerina Kontea est mère au foyer de 54 ans. Après avoir travaillé dès ses 19 ans dans une entreprise d'hôtellerie au service de la comptabilité pendant 28 ans, elle a dû quitter sa profession puisqu'elle a vécu beaucoup de changements après la crise économique. Cette dernière est maman de quatre enfants et explique comment les traditions ont évolué. 

 

Des coutumes principalement liées à la religion et à la nourriture orthodoxes

La Grèce est un pays chrétien orthodoxe très religieux. Ils sont donc très liés à la religion. Par exemple, le calendrier prévoit des menus particuliers selon certains jours. Le 25 mars, pour le jour de l’Annonciation, Katerina prépare comme tous les citoyens grecs de la morue frite avec une sauce à l’ail appelée skordalia. En dehors des repas religieux, il y a aussi des traditions. Pour la famille Kontea, le lundi, c’est spaghettis au fromage. Les légumes sont quotidiennement et obligatoirement présents à chaque repas, mais pas seulement : le poisson est aussi indispensable. En effet, la viande rouge ou blanche est cuisinée par Katerina qu'une fois par semaine voire deux. “Nous vivons sur l'île d’Egine : le poisson est frais et facile à trouver. Pour nous, les Grecs, le poisson accompagne mieux les salades et les fruits" décrit la maman au foyer.  

Les superstitions sont également toujours présentes en Grèce. En effet, une des coutumes est que lorsqu’une femme accouche d’un bébé, il faut que les 40 premiers jours après la naissance, personne ne vienne ou quitte le domicile familial après le coucher du soleil. Katerina ajoute que si la mère est dans un état misérable, ou malade, elle est interdite de voir son enfant. Cette superposition, Katerina l'a laissée derrière elle. Sa mère y croit toujours. Mais elle adore les raconter à ses enfants et petits enfants pour qu'ils n’oublient pas leurs traditions qui s'effacent petit à petit. 

Les traditions grecques de mère en fille

 

 

La culture grecque risque-t-elle de disparaître ? 

La culture de la Grèce est très connue dans le monde entier. Les Grecs sont fidèles à la religion et aux traditions. Se rendre à l'église reste donc très important, et avec le temps, cela semble perdurer. Les jours fériés représentent majoritairement des jours saints, et chaque occasion est bonne pour la fête. Par exemple, Pâques dure une semaine. Tout est fermé, et les familles se retrouvent autour des tables et les églises font retentir leurs cloches. 

Katerina pense que la culture grecque constitue des principes et des valeurs qu’on retrouve dans toutes les autres religions et cultures. “Pour être honnête, ce qu'on ne doit pas abandonner c’est la gentillesse, de donner de l’amour et du respect.” En Grèce, c’est avant tout, ce que les mères grecques enseignent à leurs enfants.  

Les traditions grecques de mère en fille
Katerina et sa maman

La Grèce a été occupée pendant des centaines d’années par les Allemands, les Ottomans et les Vénitiens. Alors c’est la raison pour laquelle les anciennes générations sont mécontentes des autres nationalités. “J’apprends notre histoire à mes enfants, mais pas comme nos grands-mères ou bien nos mamans. Je leur apprends qu’être libre c’est le plus important ”, explique Katerina. 

 

Il est vrai que la population grecque a gardé ses distances avec les étrangers mais pour des mauvaises raisons. Cette méfiance, Katerina ne souhaite pas la transmettre à ses enfants et petits-enfants. Elle demande à sa famille d’apprendre à respecter et à accepter toutes les origines, nationalités et différences. Elle estime que rien ne différencie les êtres humains. 

 

Des traditions tenaces

Cependant, elle porte beaucoup d’attention aux tenues grecques. A l'époque, les tenues en Grèce se mettent à chaque occasion. Aujourd’hui, elles ne sont portées que dans les clubs de danses traditionnelles.

Je ne pense pas que la culture grecque disparaisse un jour. Il y a tellement de petites choses que les jeunes continuent de faire ” énonce Katerina. Elle est persuadée que la culture va perdurer avec le temps. Il connaîtra bien évidemment des changements, mais les Grecques sont très proches de leur famille, et apprécient de leur rendre hommage en appliquant ce que leurs ancêtres leur ont appris. 

Elle explique qu’entre sa mère et elle, il y a un énorme fossé. En effet, à l'époque de sa mère, les enfants ne recevaient pas la même éducation qu’aujourd’hui. Elles apprenaient à leurs enfants que la priorité était le ménage : il fallait laisser les jeux et l’enseignement de côté. Quant à sa relation entre elle et ses filles, elle pense qu'il n'y a pas d’énorme écart ce qui lui donne un sentiment de bonheur supplémentaire.

Les traditions grecques de mère en fille
3 générations ensemble 

 

Safaa Ngabi

Safaa Ngabi

Je suis Safaa Ngabi, je suis étudiante en journalisme, ancienne footballeuse, passionnée à la fois de mode et de sport ainsi que de voyage et de découverte.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Athènes !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com