Lundi 24 septembre 2018
Athènes
Athènes
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

LE KOMBOLOI - Le Roi des perles

Par Lepetitjournal Athènes | Publié le 22/01/2018 à 00:00 | Mis à jour le 22/01/2018 à 00:00
Photo : LE KOMBOLOI
komboloi

Le Komboloi est un enfilage de perles, utilisé pour passer le temps, calmer ses nerfs et reste une tradition unique dans la culture grecque.

Le mot Komboloi (en grec moderne : κομπολόι) vient du grec ancien kóbos (κόμπος) signifiant nœud et logio (λόγιο) signifiant collection.

Contrairement aux perles des chapelets catholiques, qui sont fixes, les perles des kombolois sont mobiles et peuvent librement glisser le long du fil. L'utilisateur déplace les perles, lentement, l'une après l'autre à l'aide de ses doigts, ou le fait tourner plus rapidement autour de ses doigts étendus, produisant alors un son régulier. C'est un objet du quotidien qui est utilisé presque exclusivement par des hommes, pour se relaxer ou pour passer le temps.

L'usage le plus courant du Komboloï est la méthode calme, pour l'intérieur : l'usage sonore est plus recommandé dans les lieux publics. Cette méthode commence à une extrémité du fil ou de la chaîne, à proximité de l'écusson (au niveau du nœud) : elle consiste à tirer le fil vers l'avant en utilisant le pouce et à l'aide du côté de l'index à toucher une perle. Ensuite, le cordon est relâché afin que la perle tombe et atteigne l'écusson, du côté opposé. Ceci est répété jusqu'à ce que toutes les perles aient basculées sur l'autre extrémité. Puis le cycle est recommencé.

Un objet d'art, une source de réconfort, un instrument de musique improvisé, un cadeau à offrir ... Un véritable komboloi grec est tout cela ! 

Différentes tailles, textures, perles pour satisfaire tous les goûts. Les plus anciens sont "lourds" avec de jolies perles d'ambre, et un ruban de soie.

Il fût un prolongement des mains pour les musiciens du Pirée des années 30, musiciens légendaires des "blues grecs", le Rebetiko.

Certaines femmes préfèrent le begléri, une variante du komboloi. la longueur de la corde est bien plus grande que la largeur des perles attachées. Le begléri était composé à l'origine de 16 perles et ne comportait pas non plus de « pompon ». Le terme de begléri viendrait du verbe beglerízo (μπεγλερίζω) qui signifie « jeter les dés ».

Comment choisir le vôtre ?

Avec la couleur des perles qui vous attire, la forme de celles-ci  ou un petit détail unique qui fait que ce komboloi est juste pour vous ? Essayez-le, mesurez son poids dans votre paume, enroulez le autour de vos doigts, ressentez son toucher : il est fait pour vous ! Concentrez vous sur cet objet unique, cliquez sur "calme intérieur" et oubliez tout !

 

Nous vous recommandons

lepetitjournal.com Athènes

Lepetitjournal Athènes

Le Petit Journal d'Athènes est un magazine d'information gratuit, en ligne et en français sur la Grèce.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Athènes

Apprendre la langue du pays d’accueil : au boulot les expats !

Faut-il apprendre la langue de son pays d’accueil ? La question, qui semble rhétorique, cache en réalité de nombreuses subtilités. Des habitués de l’expatriation nous racontent leurs difficultés...

Sur le même sujet