Jeudi 17 octobre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CHIOS - La culture du mastiha (mastic)

Par Lepetitjournal Athènes | Publié le 26/08/2019 à 06:00 | Mis à jour le 26/08/2019 à 11:33
Photo : Chios l'île du mastic
Mastiha mastic Chios Grèce

Alors que la Grèce est reconnue pour ses grands écrivains, philosophes, sites archéologiques, paysages et plages sublimes, sa cinquième plus grande île, Chios, est connue pour son mastic.

Située dans la mer Égée au nord-est, l'île est à quelques miles au large de la côte de la Turquie. 24 villages dans le sud de Chios, appelés Mastihohorias qui signifie villages de lentisques, ont ainsi contrôlé la production de mastic dans la région depuis l'époque romaine.

Son exploitation a toujours été la principale source de revenus pour les habitants de la région. Le mastiha ou mastic de Chios est une gomme aromatique ou résine exsudée de l'écorce d'un arbre méditerranéen. C'est « une larme qui réjouit, parfume, soulage et guérit », qui a des applications et usages très variés dans le secteur alimentaire et les boissons, dans l’industrie pharmaceutique et chimique, dans la cosmétologie et la parfumerie.

Alors que les villages mastihohorias remontent à l'époque byzantine, ce ne fut que sous la domination génoise (1346 à 1566) que la culture  du mastic a été systématisée et que les villages eux-mêmes se sont organisés autour de cette culture. Ils ont été reliés entre eux de façon à former une forteresse qui protégeait les villageois contre les attaques de pirates frappant la mer Égée au Moyen-Âge. Malgré les ravages du temps et les catastrophes subies au cours des siècles, les villages mastihohorias et notamment la culture du mastic restent inscrits au patrimoine culturel de l'Unesco.

La culture ainsi que sa collecte et son traitement, ont lieu durant les 4 saisons de l'année et sont similaires à d'autres cultures traditionnelles, comme celle de l'olive, et restent toujours une affaire de famille.

Le mastic est la résine naturelle secrétée par le tronc et les branches des 'Skinos', le nom grec local pour le lentisque (Pistacia Lentiscus var. Chia). C'est un arbuste à feuilles persistantes qui croît lentement : il lui faut 40 à 50 ans pour atteindre sa pleine hauteur de 2 à 3 mètres. Il peut produire 5 ans après avoir été planté. C'est un arbre résistant, vulnérable seulement à un froid extrême.

Le mastic (mastiha) naturel de Chios, bénéficie depuis 1997 du label Appellation d'Origine Contrôlée. Des incisions superficielles sont réalisées sur le tronc et les branches de cet arbuste à feuillage persistant. De celles-ci vont s'écouler, goutte par goutte, des larmes d'un liquide gluant et transparent. Au bout d'une quinzaine de jours, ce liquide, sous l'influence du soleil et de la chaleur, va se solidifier et pourra être ainsi récolté et nettoyé par les producteurs.

 

 

L'île a son propre musée dédié à cette culture : vous pouvez le visiter (virtuellement) en cliquant sur le lien.  Il existe à Athènes, dans le centre et à l'aéroport, une boutique mettant en avant uniquement les produits à base de mastic, Mastihashop. 

Nous vous recommandons

lepetitjournal.com Athènes

Lepetitjournal Athènes

Le Petit Journal d'Athènes est un magazine d'information gratuit, en ligne et en français sur la Grèce.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet