Vendredi 3 décembre 2021
TEST: 2236

Ce document qui devrait, en principe, faciliter vos voyages cet été

Par Lepetitjournal Athènes | Publié le 17/03/2021 à 05:30 | Mis à jour le 17/03/2021 à 10:58
Photo : Jes Hoots
document voyage passeport

Alors que plusieurs pays européens travaillent chacun de son côté à créer des accords de circulation avec des pays tiers, La présidente de la Commission européenne, Ursula Von der Leyen vient de mettre tous les dirigeants au pas. En Grèce,  malgré une avance lente dans la campagne de vaccination le pays envisage déjà l'ouverture de sa frontière aux personnes... vaccinées des pays tiers.

Grèce voyage green pass

C'est le cas notamment d'Israël qui a signé un accord le 8 février dernier avec la Grèce permettant ainsi à leurs ressortissants vaccinés de se déplacer sans restriction entre les deux pays grâce à un "passeport vert" (en fait, un certificat de vaccination).. « Nous devons faciliter les voyages de ceux qui présentent une preuve de vaccination et c’est ce que nous comptons faire avec Israël qui est loin devant en terme de vaccination », a indiqué le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis. Très actif sur le "passeport vaccinal", Israël, dont plus de la moitié de la population a reçu au moins une injection de vaccin, a passé un accord identique avec Chypre. Et des pourparlers sont en cours avec Malte, la Roumanie, la Serbie ou encore les Seychelles.

L'Islande a elle aussi annoncé supprimer l'obligation de quarantaine pour les voyageurs à présent vaccinés. « Tous ceux qui présentent un certificat de vaccination international (?) valide pour une vaccination complète avec un vaccin approuvé contre le COVID-19 sont exemptés », précise le ministère du tourisme, sans donner le nom des vaccins autorisés sur le territoire Islandais. La Suède et le Danemark ont également annoncé la mise en place de certificats électroniques destinés aux voyages à l'étranger. En Estonie, les passagers sont exemptés de quarantaine à l'arrivée s'ils peuvent montrer une attestation de vaccination. Même principe en Pologne, où une application pour smartphones, "Vaccinés", permet à son détenteur d'éviter une quarantaine à son entrée dans le pays.

Devant ce bric à braque d’initiatives nationales sans vraiment tenir compte de la réalité sur le terrain et des enjeux, Bruxelles a décidé d’accélérer les choses pour lancer son document européen de vaccination au plus vite. La mesure vise à garantir une mobilité totale et harmonisée dans l’Union européenne et apporter ainsi une certaine clarté et unité au sein des gouvernements et à l’industrie du tourisme partout dans la tourmente.

" Digital Green Pass "

La présidente de la Commission européenne, Ursula Von der Leyen, a ainsi indiqué vouloir « présenter ce 17 mars une proposition législative pour un Digital Green Pass ».  Celle-ci a d'ailleurs déjà été modifiée. Le "pass vert numérique" ("digital green pass") envisagé au départ, a été rebaptisé "certificat vert numérique" ("digital green certificate") pour empêcher toute confusion avec le passeport. Ce document numérique devrait comprendre un certificat prouvant que le voyageur a été vacciné, ainsi que les résultats du test Covid-19 dans le cas des citoyens non encore vaccinés, entre autres. « Ce document devrait faciliter la vie des Européens. L’objectif est que cela leur permette de se déplacer progressivement en toute sécurité dans l’Union européenne ou à l’étranger, que ce soit pour le travail ou le tourisme », précise Ursula Von der Leyen. 

Trois critères seront pris en compte, selon un tweet de la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. Ce certificat pourra soit attester que la personne est bien vaccinée, soit fournir la preuve qu'elle a passé récemment un test négatif de dépistage du Covid-19, ou enfin donner l'assurance qu'elle est immunisée après avoir été contaminée. La grande question est "comment allons nous prouver que nous sommes immunisés? "

Une fois présentée, la proposition législative devra néanmoins passer le filtre des États membres, qui auront le dernier mot pour décider si cette option convient à leurs exigences. Il faut se souvenir que le vote au sein du parlement européen se fait à l’unanimité et non à la majorité. D’ores et déjà certains pays comme la Hongrie risque de faire opposition à cette proposition puisqu’il est le seul pays dans l’Union Européenne à avoir autorisé la vaccin Chinois sur son territoire. Rappelons que le parlement Européen n’a pas donné son aval sur l’utilisation du vaccin chinois Sinovac Biotech en Europe.

"Aujourd'hui, nous entamons la vaccination avec les lots chinois", a déclaré le Premier ministre souverainiste, Viktor Orban, dans un bref message diffusé sur Facebook. 

Qui va pouvoir voyager ?

Alors comment différencier le bon du mauvais touriste ? Est-ce que la Grèce comme l’Islande vont se voir obliger de refuser les touristes Hongrois et tous les autres, faute de ne pas avoir eu le bon vaccin ? Ou malgré le vaccin faudra t’il avoir un test PCR et qui sait peut-être un confinement obligatoire ? Dans ce cas-là pourquoi voyager ?

voyage tourisme Grèce certificat vaccin

Pour exemple au Canada, avoir été vacciné ne vous donnera aucun privilège pour entrer dans la pays. " Bien que les preuves scientifiques indiquent clairement que les vaccins contre la COVID-19 approuvés pour utilisation au Canada sont très efficaces pour prévenir la maladie, nous ignorons encore si les personnes vaccinées peuvent propager le virus et, par conséquent, présenter un risque pour la santé publique. À l’heure actuelle, le Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI) recommande que toutes les personnes continuent de pratiquer des mesures de santé publique recommandées pour aider à prévenir la propagation du virus et à lutter contre la pandémie, quel que soit leur statut d’immunisation. À mesure que certaines administrations commencent à songer à accorder des privilèges aux personnes vaccinées, toute considération semblable dans le contexte canadien devrait d'abord être fondée sur des preuves scientifiques fiables." nous a confié Santé Canada

Alors si vous ne voyez pas le bout du tunnel et aucune explication concrète des différentes institutions ou organismes en charge de la vaccination, de comment et avec quoi voyager, il reste une solution et pas des plus désagréable, des vacances à Cuba. Ici pas de test PCR, pas de confinement le gouvernement s’occupe de tout.

Ce sont les autorités elles-mêmes qui incitent le tourisme vaccinal. L’île des Caraïbes a diffusé ces derniers jours un spot publicitaire invitant les étrangers à venir séjourner sur place à partir du mois de mars, afin de profiter des plages, des mojitos… et du Soberana 2, l’un des quatre vaccins utilisés au sein de la population.

 

 

 

Si ce tourisme vaccinal pose des problèmes, notamment d’un point de vue éthique, ne serait-il pas temps pour les dirigeants des pays européens de parler à l’unisson et d’arrêter de perdre leurs citoyens dans des discours changeant et sans fonds ? Dans le cas contraire le vaccin ne va-t-il pas devenir un produit de luxe qu’on ne pourra se procurer que si l’on est aisé ? 

 

lepetitjournal.com Athènes

Lepetitjournal Athènes

Le Petit Journal d'Athènes est un magazine d'information gratuit, en ligne et en français sur la Grèce.
0 Commentaire (s) Réagir