Lundi 27 mai 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

SORTIR - Gazi à la folie !

Par Lepetitjournal Athènes | Publié le 26/07/2017 à 22:00 | Mis à jour le 24/07/2017 à 09:23

En cette période de crise, certains coins d'Athènes méritent qu'on y jette un ?il, voire deux. Parmi eux, le quartier de Gazi est rapidement devenu l'endroit incontournable, le jour comme la nuit. Gros plan sur un lieu atypique aux multiples facettes

Treize ans. Treize ans déjà que la ville d'Athènes accueillait les Jeux Olympiques d'été. 2004 restera à jamais une date clef dans l'histoire de la mégalopole grecque. Et pour cause, cet événement planétaire allait, d'une manière ou d'une autre, bouleverser la ville. De 1999 à 2004, Athènes s'est transformée en un vaste chantier, donnant un coup de jeune à ses vieux quartiers. Parmi eux, celui de Gazi, ancien site industriel du XIXe siècle. Et depuis les JO de 2004, le quartier à l'ouest du centre d'Athènes apparaît aujourd'hui comme le coin branché athénien.

Technopolis, l'usine reconvertie
Mais avant de devenir ce qu'il est désormais, Gazi a longtemps été connu pour son complexe gazier, le Technopolis. Entre 1862 et 1984 (date de
sa fermeture), l'usine, qui s'étend sur une surface de 30.000 m2, fut la dernière en activité à fonctionner de manière traditionnelle en Europe. Aujourd'hui, et grâce à la ville d'Athènes, Technopolis a été reconverti en un grand centre culturel grec où un décor atypique se fond à merveille avec notre époque actuelle. Et tout y est resté intact? Citernes, tuyaux, en passant par les gazomètres ou encore les fours de distillation, l'endroit a gardé son naturel. Avec ses gigantesques cheminées surplombant la ville, l'usine à gaz accueille désormais différents évènements. Salles d'expositions où photos, concerts, peintures ou encore sculptures font le bonheur des visiteurs. Situé tout près de Kerameikos, on ne peut pas ne pas passer à côté de ce lieu artistique réaménagé. À découvrir.

Pour tous les goûts
Outre Technopolis, Gazi a véritablement tourné la page d'un quartier défavorisé et abandonné. Aux alentours du métro Kerameikos, de nombreux bars et restaurants envahissent les ruelles, et notamment rue Dekeleon, Voutadon, Gargition ou encore Persefonis. L'ambiance des terrasses y est très festive, rythmée en grande partie par le son des clubs et boîtes de nuits environnantes. Et ce, pour tous les goûts musicaux. À ce propos, on peut très bien entrer gratuitement dans une sorte de gigantesque appartement, où le toit en plein air fait office de bar- club avec vue sur l'Acropole. Le tout sur fond de musiques électroniques enivrantes. Invraisemblable? Ou bien, se retrouver au sein d'un bar rock, aux allures de vieux hangar désaffecté, comme le Tora K44, avenue Konstantinoupoleos. Les amateurs de Rock'n'Roll apprécieront. Dimitris, lui, est un habitué du quartier : "A Gazi, ça vit tout le temps. Et puis le soir, quand il faut sortir, c'est bien ici qu'il faut venir ! Et ça dure toute la nuit?" Toute la nuit, et ce, jusqu'au petit matin.

Technopolis de Gazi
100 av. Pireos, Athenes
Tel : 210 34 61 589
M° Thissio ou Kerameikos

http://www.technopolis-athens.com/web/guest/home ( en anglais)

 

(www.lepetitjournal.com/Athenes) jeudi 27 juillet 2017

lepetitjournal.com Athènes

Lepetitjournal Athènes

Le Petit Journal d'Athènes est un magazine d'information gratuit, en ligne et en français sur la Grèce.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Athènes

GASTRONOMIE

OUZO - La boisson nationale grecque

S'il y a bien une boisson qui symbolise la Grèce, c'est l'ouzo ! Considéré comme le breuvage national du pays, un vieux dicton dit que "l'ouzo forge l'esprit" et cela est particulièrement vrai...

Sur le même sujet