Lundi 19 août 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

10 bonnes raisons d’aller passer un weekend à Agkistri

Par Lucile Rousseau | Publié le 04/07/2019 à 06:00 | Mis à jour le 04/07/2019 à 12:14
agistri

Face à la chaleur de la période estivale, rien de mieux que d’aller se rafraîchir au bord de l’eau en passant quelques jours sur une île. Et pour un weekend, Agkistri est la destination idéale.

 

agkistri

 

1) Une île paisible qui permet de s’éloigner du tumulte de la capitale

Agkistri est une petite île à l’ouest d’Egine, qui se caractérise par le calme de ses paysages. Le chant des grillons résonne inlassablement, dans un environnement complètement reposant. Le côté sauvage de l’île permet aux visiteurs de se couper complètement de l’atmosphère urbaine d’Athènes. Le bleu de l’horizon et le bruit des vagues garantissent une sensation d’évasion.

 

2) Une île non loin d’Athènes

Si cette île permet de se couper complètement de l’atmosphère de la capitale, pour autant, elle est rapidement accessible. A moins d’une heure de ferry du Pirée, Agkistri est le lieu idéal pour improviser une escapade ressourçante sur un ou plusieurs jour(s).

 

3) Une île qui ne nécessite pas de voiture

Avec une superficie de 2km sur 6km, une fois sur l’île, tout se fait à pied. Il y a d’ailleurs que très peu de voitures dans les chemins escarpés de l’île. Pour varier les plaisirs, il est aussi possible de louer un vélo ou un scooter pour découvrir les paysages d’une autre façon. Néanmoins, la marche et le réseau de bus sont amplement suffisants pour se promener aux quatre coins de l’île.

 

agkistri

 

4) La nature verdoyante de cette île montagneuse

Agkistri est une île sauvage où la nature a ses droits. Des forêts montagneuses aux côtes rocheuses en passant par l'innombrable variété de plantes qui fleurissent les villages, Agkistri est l’île parfaite pour se retrouver en pleine nature.

 

5) Les nombreuses plages sauvages à découvrir

Si Agkistri est une île de petite taille, elle cache pourtant un nombre incalculable de petites criques à découvrir. Les plages les plus connues (Paralia Chalikiada ou encore Dragonera Beach) sont époustouflantes, mais souvent assez peuplées, alors qu’en s’aventurant hors des sentiers battus, il est probable de tomber sur des coins déserts tout autant paradisiaques.

 

6) Le charme de ses villages 

L’île se caractérise par sa nature verdoyante, mais il ne faut pas oublier ses petits villages pleins de charme. Des chapelles au détour de petites ruelles, sans oublier les terrasses au bord de l’eau et les chats qui se reposent sur le pas des portes. Les locaux et les commerçants sont d’ailleurs particulièrement joviaux et accueillants, ce qui rend les villages d’autant plus agréables.

 

agkistri

 

7) Une île préservée du flot de touristes 

L’île est beaucoup moins exposée au tourisme que la plupart des autres îles grecques. Proche de la capitale, ce sont surtout les athéniens qui s’y rendent pour la journée ou le weekend. Cela rend la découverte d’autant plus plaisante, loin de la foule. Il n’est pas rare de se retrouver seul sur une crique, à la terrasse d’un restaurant ou dans une ruelle d’un village. 

 

8) Une île où l’on mange bien pour peu 

Agkistri est une île où il n’est pas difficile de bien manger. Il y a des restaurants pour tous les goûts qui proposent tous types de spécialités : poulpe, viande grillée, fruits de mer, souvlakis, et encore beaucoup d’autres. Côté sucré, la boulangerie de Plaka est une adresse incontournable pour savourer quelques pâtisseries orientales en guise de goûter. 

 

9) Les diverses activités qu’elle propose 

Même si l’île est moins grande que ses voisines, impossible de s’ennuyer à Agkistri. L’île se prête aussi bien aux randonnées qu’à la baignade. Sur l’eau en louant un kayak, tranquillement sur un scooter, ou sportivement sur un vélo, les moyens de découvrir et redécouvrir l’île sont nombreux. 

 

agkistri

10) Un havre de paix duquel on ne veut plus repartir

Le seul inconvénient d’Agkistri est sûrement le cafard que l’île nous donne quand vient l’heure de la quitter. Le week-end est toujours trop court…

 

 

Nous vous recommandons

PHOTO PROFIL

Lucile Rousseau

Etudiante en sciences politiques et globe-trotteuse en herbe, je pose mes valises à Athènes pour quelques semaines. Je vous propose de découvrir ou redécouvrir la capitale grecque sous le regard neuf d'une novice en mythologie et horiatiki.
0 Commentaire (s)Réagir