Mardi 30 novembre 2021
TEST: 3715

L’architecte-star Philippe Starck imagine un “Cube” à Ronda dédié à l’olive

Par Bernard Frontero | Publié le 07/10/2021 à 21:57 | Mis à jour le 08/10/2021 à 10:44
Photo : Sabor a Málaga (@SaboraMalaga)
Philippe Starck Musée de l’huile Ronda, Malaga

Hier a été posée la première pierre d'un musée de l’huile conçu par l’architecte français de renom Philippe Starck, projet qui verra le jour à Ronda en 2023. Il s’agit de sa troisième création en Espagne après Majorque et Bilbao, où Starck a signé Puerto Adriano et La Alhóndiga.

Un nouvel attrait touristique pour Ronda

Achevé au début de l'année 2023, avec un investissement prévu autour de 10 millions d'euros, avec un soutien de la Junta de Andalucía de 4 millions d'euros, ce “Cube” aspire à devenir l'un des points de repère touristiques de la ville et prévoit d’accueillir 200 000 visiteurs par an.

Selon Santiago Muguiro, directeur général de LA Organic, ce projet va créer 160 emplois directs et 825 emplois indirects, et sa mise en service verra la mise en place de  50 emplois directs et 250 emplois indirects.

D’un moulin de religieuses à un centre contemporain 

Initié par des religieuses qui fabriquaient l'huile d'olive sur le domaine de LA Amarilla, cette industrie a été poursuivie par la famille Gómez de Baeza, qui a fondé dans les années 1990 l'entreprise d'huile d'olive LA Organic et a lancé en 2018 LA Organic Experience, un complexe de 26 hectares situé à 2,5 kilomètres de Ronda.

Début 2023, ce lieu sera un centre d'interprétation du monde de l'huile d'olive, un point de référence international expliquant le processus de création de cet "or liquide", l'un des principaux produits agricoles de l’Andalousie.

Quand au musée, il aura une superficie de 2 600 mètres carrés et comprendra un auditorium, une zone de restauration et des espaces d'exposition liés au processus de production de l'huile d'olive, mais il fera partie d'un projet plus vaste de 25 hectares où les visiteurs pourront profiter de divers parcours et expositions, d'un petit hôtel et d'une serre où sont prévus des événements.

 

Une architecture hommage à Ronda et à l’Andalousie

Je vais réaliser à Ronda l'objet le plus incroyable de ma vie

L'huilerie prendra la forme d'un cube de 30 mètres sur 30 et de 25 mètres de haut, que Starck appelle "le taureau" ou le créateur a prévu de rendre hommage à quelques uns des symboles de Ronda comme de l'Andalousie. 

Ainsi, sur les façades du bâtiment, "de six ou sept étages", il y aura une grande corne, en allusion à la tauromachie, un œil inspiré par Pablo Picasso, mesurant 15 mètres, intégrant une cheminée intérieure qui en modifiera l'aspect … et une olive de 12 tonnes!

À l'intérieur, il y aura également des références à la tauromachie, en particulier à un torero "très célèbre" dont le nom n'a pas été révélé. Aussi, la reproduction du premier appareil avec lequel Abbas Ibn Firnas, un sage né à Ronda, considéré comme le père de l'aéronautique, car il a réussi à voler en l'an 825 sur les terres de Cordoue et un clin d’œil à Francisco de Goya, par le biais d'une toile textile recyclée au plafond, inspirée d'une de ses peintures. 

bernard frontero

Bernard Frontero

Directeur de l’édition LePetitJournal.com/Andalousie. Ayant collaboré avec la presse francophone au cours de 25 passionnantes et dynamiques années en assurant la direction de centres culturels français à travers le monde
0 Commentaire (s) Réagir